AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour ,
  Tu as posté messages.
    Dernière visite le .

Partagez | 

En dépit de tout le sang que nous verserons...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Avr 2018 - 19:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Höfðingi
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 53
∞ Nombre de messages RP : 8
∞ Âge du personnage : 46 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Höfðingi, Chef des Snákrson
∞ Statut : Marié à Elma Gunnarsdóttir.
∞ Liens rapides : Présentation
Relations
Aventures
Aptitudes et inventaire
Défis
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
8/10  (8/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
Deux yeux s’élevèrent devant le père et le fils. Ils étaient de bronze, plus brillant que des boucliers polis, luisant de leur propre malice derrière un voile de brume qui montait des naseaux de la bête. La lueur du soleil baignait des écailles vert sombre, le vert de la mousse dans le profond des bois. Le monstre ouvrit la gueule et derrière la barrière des crocs blêmes et aigus, ils aperçurent l’abyme de noirceur de ce qui semblait être un puit sans fond. La créature avait une tête plus large que la figure de proue d’un navire et son cou, interminable, se déroulait comme un grand serpent vert tandis que la tête montait jusqu’à ce que ces deux yeux de bronze luisant les toisent de haut.

"Il est très gros." Dit Valten en regardant Himinhrjod, la wyverne d’Harding.

"Le crains-tu ?" Questionna l’Höfðingi à son fils. A six ans, le fils d’Harding et d’Elma était plus sérieux qu’un vieillard. Les jeux de son âge l’ennuyaient, il n’aimait qu’appendre et s’entrainer au combat. Passant le plus clair de son temps à assommer ses précepteurs de le nourrir de plus de connaissances comme d’exercices, il aimait à déambuler dans les souterrains de Jarða et y découvrir la vie sur Snákr.

"Il me fait un peu peur." Pourtant, l’enfant restait comme absorbé par le spectacle de l’immense reptile. "Tu as raison, Valten. Himinhrjod est un animal très dangereux." Le fils adressa alors un regard rond au père. "Mais toi, tu n’as pas peur de lui." "Cette wyverne et moi sommes devenus amis. Jeune, je l’ai combattu dans les montagnes mais l’ai épargné et nous ne nous sommes plus quittés. A son tour, Himinhrjod m’a sauvé la vie."

"Avec toi, il est toujours gentil ?" Un sourire indéchiffrable passa sur les lèvres de l’Höfðingi. "Toujours. Mais avec moi, seulement !" La tête de la wyverne oscillait d’un côté à l’autre, tandis qu’il inspectait le duo. Finalement, et plus longuement, la bête fixa Harding, en le flairant. "Il te parle ?" "Oui, avec ses yeux, ses pattes, les sons qu’il émet… Et il comprend ce que je lui dis." "J’aimerai toucher ses écailles…"

La tête d’Himinhrjod pivota en un éclair et de ses mâchoires explosa un rugissement qui eut fait fuir mille loups. La wyvern s’ébroua lourdement et se mouva de quelques pas au sol, d’une façon pataude. La tête cornue de la bête se leva et elle porta son regard de bronze sur l’enfant pendant trois longs battements de cœur avant d’émettre un grognement d’une voix grave et profonde. Le petit Valten se serra, alors, contre la jambe de son père.

"Il se fâche ?" Posant ses larges paluches sur ces bien frêles épaules, Harding répondit doucement : "Non, il accepte de se laisser caresser." Rassuré par la sérénité de son père, Valten s’approcha à petits pas. D’abord hésitante, sa main minuscule frôla les écailles du long cou serpentin, puis s’enhardit. La wyvern émit une sorte de chuintement qui sembla indiquer son contentement. "Je peux grimper sur son dos ?" "Non, Valten. Himinhrjod est un guerrier et un être fier. Il t’a accordé une grande faveur, mais il ne faut pas lui en demander d’avantage." A pas feutrés, l’enfant recula pour rejoindre son père sans quitter la wyverne des yeux. Ses ailes craquetèrent en s’étirant, déployant un cuir sombre et les ouvrant totalement. Les ailes noires claquèrent comme le tonnerre. Une fois, deux fois… L’air froid cingla la figure du père comme du fils sous les battements répètes des ailes ébène. Quelques instants plus tard, au-delà des masures de la ville, ils contemplaient les ailes sombre se mouvoir au-dessus d’une ligne de collines. Débutant sa chasse, sans doute, ou volant pour le simple plaisir de voler. "Je raconterai son histoire à ma sœur Eren. Heureusement, elle est restée avec sa nourrice… Une petite fille aurait été terrorisée par si grosse bête. "

Harding offrit à son fils un bouclier rond ainsi qu’une épée de bois. Le cadeau enchanta le jeune guerrier en devenir qui essaye aussitôt ces instruments et s’absorba dans l’affrontement d’invisibles adversaires. L’Höfðingi ne le troubla pas, gouttant ces moments rares. Lui qui venait de razzier les côtes de Gamall et y avait dispensé toutes sortes de morts atroces songeait que son enfant n’avait nulle idée des horreurs de la guerre et se la figurait, toujours, telle un conte… Il ne resterait guère en enfant très longtemps.

L’enfant demanda s’il pouvait aller trouver Runolf Vinrson pour s’exercer au maniement de ces armes et Harding l’y autorisa d’un simple hochement de tête. Bientôt, l’Höfðingi se tint seul, dans le vent glacial, auprès des garde-corps du plus haut niveau de sa longère, scrutant le ciel. Il entendit son fils apostropher sa mère pour lui exposer les présents de son père, mais ce dernier n’esquissa pas l’ombre d’un mouvement. Ses yeux, durs, miraient la crête des collines s’étendant telle une mince balafre à l’horizon. Himinhrjod avait disparu de sa vue.
Revenir en haut Aller en bas



We. Are. Ascended.

We seek the monsters that you fear the most. We chase the nightmares that haunt your cowardly dreams. The deadlier the prey, the more we exalt in the hunt, the more we honor our gods. This harsh land breeds the savage... and we revel in it.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Avr 2018 - 22:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Snakr - Noble
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 42
∞ Nombre de messages RP : 15
∞ Âge du personnage : 35
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Diplomate
∞ Statut : Mariée
∞ Liens rapides : Présentation

Liste des aventures


Relations
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
6/10  (6/10)
Niveau de renommée:
6/10  (6/10)
Description sommaire:
" Regarde ce que père m'a offert ! Je vais pouvoir m'entrainer et plus tard, je combattrai moi aussi une wyverne, comme lui ! "

Je souris en voyant mon grand garçon me raconter ses histoires tout excité. Je ne sais pas ce que son père lui a encore dit mais visiblement, Valten semble conquit. Comme toutes mères, je ne veux pas voir mes enfants mourir, que ce soit au combat ou ailleurs. J'aimerai les garder près de moi jusqu'à ce que la mort m'emporte la première, mais dans notre monde, les garçons sont fait pour se battre et les miens n'y échapperont pas. Je compte beaucoup sur Harding pour apprendre à mon ainé comment survivre, alors lorsque je vois ce bouclier et cette épée de bois, même si mon coeur se serre un peu, je souris et l'encourage à se surpasser.

Je ne peux pas être démonstrative avec mon époux, mais pour mes enfants, c'est autre chose. Je suis à genoux devant mon fils, j'en profite pour enrouler mes bras autour de lui et lui déposer un baiser sur le front. Puis il disparaît en battant l'air de son arme, s'imaginant combattre des ennemis redoutables. Si seulement il savait....

Je continue d'avancer et rejoins le premier homme de ma vie : Harding. Il est comme absorbé par la vue, ou bien se sont peut être ses pensées qui le perturbent en tout cas, il reste immobile. Je viens me mettre juste à côté de lui là où le vent glacial vient fouetter mon visage. La peau de bête qui me sert de manteau couvre la totalité de mon corps et me protège du froid saisissant.

" Valten a fait connaissance avec ta wyverne ? Comment ça c'est passé ? "

Pour être franche, cette bête ne m'inspire pas confiance, et pourtant lorsque je vois Harding lui "parler ", je me dis que je devrai mettre plus de confiance en elle et moins en les Hommes. Mais cela ne m'empêche pas de m'inquiéter pour mon fils - elle pourrait en faire qu'une demie bouché. Je tourne légèrement mon visage vers mon époux, pour voir les traits de son visage, observer une quelconque réaction, émotion n'importe quoi qui pourrai s'échapper de lui.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 1 Mai 2018 - 15:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Höfðingi
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 53
∞ Nombre de messages RP : 8
∞ Âge du personnage : 46 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Höfðingi, Chef des Snákrson
∞ Statut : Marié à Elma Gunnarsdóttir.
∞ Liens rapides : Présentation
Relations
Aventures
Aptitudes et inventaire
Défis
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
8/10  (8/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
La bise lui glaçait les moelles, il faisait un froid de loup ! Telle une indigestion, sa terre lui tordait les boyaux. Les frondaisons bruissaient, les ruisseaux ruaient dans la glace et une chouette ululait, au loin. Batifolant avec le vent, sa barbe persistait à s’égratigner sur son large torse et ses bras puissants barrant son coffre. L’île avait, ce jour, une espèce d’âpreté qui vous hérissait le poil… Harding ne lui en portait qu’un amour plus sévère, alors.

D’amour il fut aussi question lorsqu’Elma le rejoint. Silencieux, Harding en respira le parfum. Nul besoin pour ses yeux de la mirer pour la savoir aussi belle qu’on la réputait sous une tiare de pierreries qui réhaussait son opulente chevelure d’or parée de joyaux aussi clairs que ses prunelles. Elle était radieuse et pétillante, il émanait des relents de cuir et de sang aussi entêtant que sa force gigantesque. Leur union se voulait mortelle.

A sa question, il se redressa, la dévisagea et dit enfin : "Il a su faire preuve de courage." Mais sur un ton de politesse froide avant de reprendre : "Une qualité dont bien peu d’hommes peuvent se targuer." De père à jeune fils, l’Höfðingi n’avait que peu de fois témoigné à ses enfants sa fierté. "Mais temps qu’il apprenne à dominer sa peur, bougonna Harding en se renfrognant. "Il n’aura pas toujours six ans. Et la guerre vient."

Tous deux ne pouvaient qu’en convenir, quand bien même ces mots auraient pu la faire grelotter. Les mots d’Harding. Ceux qu’il avait martelé des jours, des semaines, durant. Les mots d’Harding qui l’avaient établi à la tête de cette terre rude et désolé, là où des guerriers véritables prévalaient. Des mots prélude à tant et tant de sang versé…

Discerner le visage rude d’Harding face au vent glacial était aisé, autant que percevoir son regard où flambait le meurtre. D’une ruade, il vint à mirer les navires échoués sur la grève. On les chargeait des provisions indispensables à la traversée vers Bjǫrn ainsi que d’autres victuailles que quelques marchands entendaient bien commercer sur les marchés de l’île où le Jarl les avait fait mander. Comme de coutume, Harding avait accueilli l’ordre avec une colère froide avant de répondre qu’il s’y plierait, de mauvaise grâce. Après tout, ils ne mentionnaient pas qu’il devait s’y rendre bardé de ses meilleurs atouts.

"Tu n’es pas venu me chercher en tel endroit, je le sais, pour me régaler de sornettes." Dit-il en lui prenant le bras, un air pataud figeant les traits de son rude visage. "Qu’y a t’il, Dame ?"
Revenir en haut Aller en bas



We. Are. Ascended.

We seek the monsters that you fear the most. We chase the nightmares that haunt your cowardly dreams. The deadlier the prey, the more we exalt in the hunt, the more we honor our gods. This harsh land breeds the savage... and we revel in it.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 2 Mai 2018 - 11:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Snakr - Noble
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 42
∞ Nombre de messages RP : 15
∞ Âge du personnage : 35
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Diplomate
∞ Statut : Mariée
∞ Liens rapides : Présentation

Liste des aventures


Relations
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
6/10  (6/10)
Niveau de renommée:
6/10  (6/10)
Description sommaire:
Quand mon regard croise celui de mon homme, je peux lire dans ses yeux une pointe de fierté concernant notre grand garçon. Il est d'une nature froide, voire glaciale avec notre descendance alors l'affection, je la donne pour deux. Les enfants me posent beaucoup de question sur l'attitude de leur père, ils ne comprennent pas tout encore mais ils savent que leur père les aiment et qu'il fera toujours de son mieux pour les préparer à leur vie d'adulte.

Comme je le dis toujours, je fais confiance à Harding pour leur apprendre à se battre et à survivre, mais Valten n'est encore qu'un enfant, il lui en demande parfois trop. Mais il s'entête....

" Il est encore jeune, mais il a confiance en toi. Il fera tout ce que tu lui dis. Mais n'oublie pas qu'il n'a QUE 6 ans. "

Oui, j'insiste sur le QUE, car je sais que pour Harding c'est déjà beaucoup, qu'à cet age là il peut porter une arme et faire bien des choses. Mais ce n'est pas parce que son corps peut faire certaines choses, que son esprit et que son âme sont prêtes. A cet âge la on découvre tout juste la différence entre le bien et le mal, on n'a qu'une vague idée de la mort, de la guerre et de la politique.

Je sens les gros doigts de l'Höfðingi me saisir le bras. Des sornettes dit il ? Ce ne sont pas des sornettes, qu'elle indélicat quand il s'y met. Il mérite que je l'attache nu à un poteau dehors ! Mais il a raison, j'ai envie de parler de plein de chose et en particulier de notre voyage vers Bjǫrn. Je sais que cela ne l'enchante pas vraiment, contrairement à moi qui y voit un moyen de manigancer de petites choses.

" Je viens te voir concernant notre départ pour Bjǫrn. Tu as entendu la rumeur concernant un proche éloigné du Jarl qui souhaiterait prendre sa place ? Et que comptes tu faire une fois la bas ? Tu ne m'as rien dit.... quelque chose te tracasse ? "

Je pose mon regard sur le sien. Le seul homme avec qui je suis douce, calme, aimante. Beaucoup ne comprennent pas ce qu'une femme comme moi fait avec une brute comme lui, mais c'est simplement que les gens ne voient pas en lui les mêmes chose que moi. J'aimerai caresser son visage, mais je me retiens pour le moment et me contente de le regarder.
Revenir en haut Aller en bas



En dépit de tout le sang que nous verserons...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [En cours]Reprendre ce qui a été pris [Rang A]
» Gia Byron ▽ tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarre
» 2ème épreuve : Le Rituel du Sang [réservé aux Adorateurs de l’Arcane XIII]
» Don de sang
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kolmen Kirosi :: La surface :: La longère de l'Höfðingi-