AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour ,
  Tu as posté messages.
    Dernière visite le .

Partagez | 

Un peu d'aide s'il vous plait ∞ Svein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 25 Mai 2018 - 17:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Bjorn - Guerrier
Infos de base∞ Nombre de messages : 38
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : Dix-sept années à fouler les terres offertes par les dieux
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Tu cherches activement un métier
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : Présentation
Carnet de contacts

http://kolmen-kirosi.forumactif.com/t756-elin-amnesia#10613
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
0/10  (0/10)
Description sommaire:
Un peu d'aide s'il vous plait

I Le réveil est dur, brutal, violent, comme le tambour dans ta tête. Tu ouvres les yeux grand d’un coup, ne les laisse pas s’habituer à la lumière avant de te relever. Tu tangues comme le navire sur lequel tu te trouves, entourée d’hommes. Tu paniques, n’entends pas les questions qu’ils te posent. Tes yeux papillonnent ; tu voies trouble. L’un approche sa main mais tu t’enfuis farouchement. Tu leur tournes le dos, prête à sauter à la mer avant que l’un d’eux ne te retienne par les mots. C’est comme ça que tu te retrouves entourée d’une serviette, assise contre le bastingage en bois, observant d’abord les marins s’affairer avant de détourner ton regard vers l’immensité de l’océan. Tu te relèves, t’interroges. Par delà les mers se trouve un endroit que tu appelais "chez toi" et toi, petite fleur fragile, tu es incapable de te souvenir où il se trouve. Pire encore, tu ne connais ni ton nom, ni ton âge, encore moins les personnes qui comptaient pour toi. Ta mémoire se défile quand tu la cherches, ta tête te fait souffrir quoique tu fasses. C’est ton cœur que tu sens s’emballer, paniquer. Qui es-tu ? Qui étais-tu ? Tes rêves, tes ambitions, tes craintes ? Tout cela semble ne plus exister comme seul le vide s’impose lorsque tu tentes de trouver des réponses. Tu décides finalement de te souvenir au moins de tout ce qu’il s’est passé depuis ton réveil, des sensations, des impressions, à défaut de ne pouvoir te remémorer d’avant. Alors ce sentiment de liberté qui s’empare de toi tandis que le vent vient doucement te caresser, tu l’ancres dans ton esprit, priant pour qu’il ne quitte jamais.
Tu redécouvres tout et en posant ton premier pieds à terre depuis ton réveil, Bjǫrn. C’est animé sur le port. Les marchands, les discussions, les marins, la foule. Tu captures les odeurs, cherches à te rappeler encore et toujours lorsqu’elles te paraissent familières. De même avec les visages, les objets. Mais c’est toujours sombre dans ta tête. Ça reste trouble, sans couleur. Tu perds un peu espoir, trop sûrement, parce que tu es persuadée que tu étais quelqu’un avant. Mais plus maintenant. Tu te rapproches de l’un de tes sauveurs -celui même qui t’a remis les idées d’aplomb alors que tu allais te remettre à la mer, prête à mourir une fois encore. « Excusez moi ? » Tu hésites un peu, ne sachant pas si ta présence gène ou non. Mais il faut se lancer un jour, même si l’homme en face de soi n’est pas le plus avenant. Pas très grand pour un homme, ou alors toi trop grande pour une femme, tu ne sais pas trop, tu le jauges un peu, cherchant à savoir à qui tu as à faire. « Je vous demanderais bien où nous sommes, cependant, je doute que l’information me soit utile. » Tu commences, pesant tes mots. Son regard, ses yeux bleus semblent exprimer un certain orgueil mais tu n’y fais plus attention que cela. « Est-ce que plutôt, vous pourriez m’indiquer un lieu où l’on pourrait peut-être me prendre en charge ? Où je pourrais dormir ? » Des questions, à vrai dire, tu en as trop -beaucoup trop. Mais tu essaies d’épargner le pauvre marin qui n’a rien demandé. Pourtant c’est bien lui que tu accapares. Sûrement parce que les autres n’ont pas réagis aussi rapidement que lui quand tu étais complètement perdue. Perdue. Tu l’es toujours. Tu ne sais pas sur quel pieds danser, comment agir, comment faire et qui tu es. Mais pour l’heure, ce qui t’inquiète le plus, c’est un endroit où manger, dormir, te reposer et ainsi faire partir cet horrible mal de tête qui te torture depuis ton réveil. Tu as du sacrément te cogner fort. Assez pour te faire perdre la mémoire dirons-nous. « Je suis vraiment désolée de vous embêter. » Tu es polie au moins, il semblerait qu’on t’ait bien élevé et c’est pour l’instant le seul indice sur ta vie d’avant.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Juin 2018 - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Bjorn - Guerrier
Infos de base
Marin

∞ Nombre de messages : 1790
∞ Nombre de messages RP : 94
∞ Âge du personnage : 28 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Marin sur un drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
Ce matin-là, lorsque la troupe s'était embarquée à bord du drakkar, Svein ne s'attendait pas à être mêlé à une pareille histoire ! Tout avait débuté très normalement et rien ne présageait de complications : même le temps était dégagé et le soleil émergeait enfin après des mois de fraîcheur. De quoi être de bonne humeur et espérer pouvoir passer une bonne journée.

La situation avait évoluée lorsque les marins à l'avant avaient repéré des tonneaux qui flottaient à la surface, puis bientôt d'autres débris provenant d'un navire semble-t-il. En guettant plus loin, ils ne repérèrent aucune trace d'épave, mais cela ne signifiait pas grand-chose. Il pouvait s'agir des restes d'une bataille navale et les deux bateaux pouvaient s'en être tiré, ce qui ne les empêchaient pas de vérifier le coin – aussi bien pour trouver d'éventuels corps que pour ramasser les marchandises éparses. Au bout d'une dizaine de minutes, ils mirent finalement la main sur un « trésor » inhabituel. Tout d'abord, Svein pensa qu'il s'agissait d'un cadavre, mais il s'aperçut bientôt que la malheureuse respirait encore. Avec l'aide d'autres marins, ils la hissèrent à bord et s'écartèrent un peu pour lui permettre de prendre l'air. Svein sonda rapidement le minois de la jeune femme, mais elle ne lui était pas familière et il songea donc à s'en désintéresser, sauf qu'elle joua les suicidaires.

Alors qu'il s'apprêtait à s'éloigner – les autres marins semblaient prêts à s'en occuper – il capta son mouvement en direction du bastingage, un peu comme si elle comptait à nouveau sauter à l'eau. D'un geste instinctif, le marin s'approcha rapidement d'elle et lui saisit la main pour la retenir avant de lui asséner quelques mots donc il avait le secret. Était-elle sotte pour vouloir mourir à peine sauvée ?


Une fois qu'il fut certain de ne plus la voir faire le grand saut, le trentenaire se désintéressa à nouveau d'elle avant de se diriger vers sa place habituelle. Ils regagnèrent Bjǫrn plutôt que de continuer leur aventure : leur passagère allait avoir besoin de soins, ou au moins d'une bonne nuit de repos et surtout, de nouveaux vêtements puisque ceux-là étaient trempés. Sous ses airs de marin bourru, le capitaine du navire était quelqu'un de compatissant et il préférait perdre un voyage plutôt qu'une vie humaine.

Lorsqu'ils arrivèrent sur la plage de Bjǫrn, Svein fut parmi les premiers à descendre, laissant les autres se débrouiller avec la jeune femme. La plupart d'entre eux avaient des sœurs, des femmes ou des épouses, voire des enfants. Autant dire qu'ils sauraient s'y prendre ! Mais c'est pourtant vers lui que l'inconnue vint. Lorsqu'il entendit sa voix, Svein ne put s'empêcher de poser un regard étonné sur son minois. Et bien ? Elle devait définitivement être masochiste pour décider de lui parler alors qu'il n'avait rien de très.... avenant !
Il resta quelques instants silencieux avant de finalement reprendre la parole d'un ton légèrement bourru – comme à l'accoutumée en fait.

« Et bien c'est déjà fait, alors inutile d'être désolée. » Il n'y allait pas par quatre chemins. Pourquoi prétendre qu'elle ne l'embêtait pas alors que c'était le cas ? « Je te réponds quand même : on est sur Bjǫrn, à Hjarta plus précisément. Tout le monde connaît cette ville, c'est ici que le Jarl habite. »

Svein l'avait tutoyée sans se soucier du fait qu'elle n'apprécierait pas forcément. Il n'avait pas eu d’éducation très poussée, sa mère était trop occupée avec sa tripotée d'enfants. Et il avait acquis une certaine... familiarité avec les gens après les années difficiles qu'il avait passées dans la rue.

« Ça ne servirait à rien de t'indiquer un lieu où dormir, ils te demanderont toujours de quoi payer. Et je présume que tu ne caches pas de bourse remplie d'or sous tes vêtements, non ? » Accompagnant ses paroles d'un geste, il promena son regard sur les-dits vêtements avant de reprendre. « Cela dit, tu peux toujours me suivre. La femme qui me loue ma chambre accepte d'héberger des gens contre leur travail. » Il croisa son regard. « Ne t'attends pas à ce que je te paye un endroit où dormir, tu as coupé court à notre expédition en mer alors je vais perdre ma paie à cause de toi. » Bon, ce n'était pas tout à fait vrai, mais tant pis ! « De toute manière, tu dois bien savoir te servir de tes dix doigts, non ? Sinon autant dire que tu ne t'en sortiras pas ici... on aurait aussi bien pu te laisser en mer. »

Toujours en finesse, comme à l'accoutumée ! Soupirant une nouvelle fois, il haussa les sourcils d'un air interrogateur, attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas



Plus la patience est grande et plus belle est la vengeance. ♦️ ©️ Le Boucher de Kouta



Un peu d'aide s'il vous plait ∞ Svein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!
» Un moment s'il vous plait
» Une tarte, s'il vous plait ! [Yahto] [TERMINÉ]
» S'il vous plait aide pour CS coupe impossible
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kolmen Kirosi :: Les docks-