AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour ,
  Tu as posté messages.
    Dernière visite le .

Partagez | 

Svanhilde } She wanted a storm to match her rage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 18:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Politicien
Infos de base Cheffe de la diplomatie sur Fálki
∞ Nombre de messages : 15
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : 39 ans
∞ Caste : Politiciens
∞ Métier : Cheffe de la diplomatie
∞ Statut : Veuve, célibataire
∞ Liens rapides : ζ Présentation
ζ Relations
ζ Sujets
ζ Aptitudes et inventaire
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
7/10  (7/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
• Nom : Svantjedóttir
• Prénom : Svanhilde
• Sexe : Féminin
• Âge : 39 ans

• Caste : Politiciens
• Métier : Cheffe de la diplomatie sur Fálki

• Situation maritale : Veuve, célibataire
• Orientation : Libre et avide

• Famille : Svantje est celle qui a accordé à la famille sa renommée, à son trépas son prénom demeura comme témoin de son passage et toutes ses filles en furent marquées : Svantjedóttir. En quoi cette femme fut-elle si remarquable ? De nombreuses années à la tête de l'Hyrða, elle forma des générations de guerrières et est connue pour avoir combattue farouchement le Jarl de Snákr aux côtés de sa Jarlesse, contraignant celui-ci à déposer les armes en 455. L’on raconte qu’elle était l’amante de sa souveraine, qu’elle aurait probablement servi jusqu’à la mort. Toutefois Svantje s’opposa au Ráðfriðr et à l’abandon de l’indépendance de Fálki, elle refusa d’obéir à celle qui n’était maintenant plus qu’une « cheffe », l’Hǫfuð. Celle-ci fut contrainte de retirer ses titres à sa fidèle partisane, qui choisit l’exil plutôt que le déshonneur. Les rumeurs racontent que l’Hǫfuð se retira régulièrement dans les montagnes de l’île, où on l’aurait vu converser avec un majestueux griffon, l’animal dont Svantje la change-peaux prenait l’apparence. Svanhilde la première ne sait qu’en penser, mais elle partage la conviction de son ancêtre : Fálki n’aurait jamais dû se placer sous l’autorité du Jarl de Bjǫrn.

Par contrition, les descendantes de Svantje refusèrent leur titre de noblesse mais continuèrent d’œuvrer pour Fálki. L’une fut exploratrice, l’autre capitaine de la garde de Þoka, et plusieurs se succédèrent au poste délicat de Maître-espionne. Sans doute plus modeste que leurs aînées Tilda, la mère de Svanhilde, cadette de sa fratrie, consacra son existence aux sœurs de Stjarna. Elle en refusa la gérance et mourut subitement en 602, le crâne fendu par un griffon qui aurait été dérangé par un sacrifice rituel qu’elle réalisait au sommet d’une montagne.

Svanhilde se maria jeune à un homme plus âgé, un Bjǫrnson du nom de Hemdall qui officiait comme correspondant avec Snákr. Âgée de seize ans et déjà ambitieuse, elle estimait que cette union lui donnerait accès à des informations précieuses sur l’activité de ses voisins. De leurs ébats plutôt décevants naquit rapidement une fille, Swan, mais le couple n’eut guère le temps de l’élever : en 581, un mal tristement connu emporta leur enfant en seulement trois jours. Sans les séparer l’un de l’autre, ce drame ne participa pas à renforcer la vie du couple. C’est finalement en 596 que le destin les sépara définitivement : en visite sur Snákr, Hemdall n’aurait pas pu plus mal choisir son moment… Harding Samrson se souleva contre l’Höfðingi en place le jour de sa venue, et le correspondant mourut dans les escarmouches qui suivirent.

La famille de Svanhilde se résume aujourd’hui à quelques tantes disséminées sur l’île et à un frère plus âgé, Roawl, qui réside comme elle sur Þoka.


Goûts

Svanhilde n’a jamais caché son goût du pouvoir et du luxe. Elle aime les belles choses, la bonne nourriture, les bijoux et la soie. À défaut d’avoir pu sertir l’armure de l'Hyrða, elle collectionne les armes de renom et les armures légendaires, comme autant de trésors d’une vie qui aurait pu être.
Si la matérialité l’attire, elle est aussi avide de secrets qu’elle récolte et manie comme les lames les plus aiguisées. Elle veut savoir, et tous les moyens sont bons pour accéder à la dernière information. Elle se repait des rumeurs, qu’elles soient vraies ou fausses, car les bonnes gens n’ont jamais eu besoin de la vérité pour juger : autant utiliser cette nature sournoise.
Férue d’intrigues, sans doute attirée par le conflit, son rôle de cheffe de la diplomatie lui plaît et la stimule. Son île, son combat, l’indépendance de Fálki est pour elle une évidence qu’il convient de rendre réalité.
Femme à l'humour aiguisé, volontiers piquante, tantôt mutine, elle apprécie ceux et celles qui ont de l'esprit et se montrent guère timorés dans les joutes verbales.
Enfin, et bien qu’elle n’ait eu qu’un époux, Svanhilde se noie volontiers dans le stupre. Plus que la séduction devenue quelque peu redondante à son âge, elle aime le contact des chairs et ne dit jamais non à ses envies. Peu lui chaut d’utiliser son or pour arriver à ses fins, le sexe n’ayant pas besoin d’être gratuit pour être agréable.
Contrairement à ce qu’un raccourci de l’esprit laisserait penser, elle a en revanche de l’affection pour les enfants. Après tout, ces créatures-là ne sont encore coupables de rien, et Svanhilde fait une pédagogue plutôt douée et patiente.
Sa nature avide transparaît sans doute dans l’apparence qu’elle revêt quand la potion de change-peaux prend possession de son corps : elle arbore alors les atours monstrueux d’une Banshee. Cela lui correspond doublement quand on sait qu’elle est une adepte des transformations et des déguisements, avec l’aide ou non de l’alchimie – un art qui attire sa convoitise.
Dégoûts

Il serait facile de dire que Svanhilde méprise tout ce qu’elle n’adore pas, et pourtant, ce serait assez proche de la vérité. Qui dit qu’une cheffe de la diplomatie doit être ouverte aux autres ? Rien, et elle en est sans doute une incarnation convaincante.
Elle exècre la sensiblerie et les caractères mielleux, persuadée que la gentillesse abrite les poisons les plus puissants. Elle a en horreur ceux qui paradent sans afficher leur prix, car chacun en a un, même si le refus de l’admettre peut être vigoureux.
Du fait de ses expériences passées, l’on devine aisément qu’elle apprécie bien peu les bestioles en tout genre qui traînent sur leurs îles. Elle pait grassement quelques chasseurs pour qu’ils débarrassent son domaine de ces nuisances, qu’elles soient volantes, velues ou humides, et connait bien peu de plaisirs aussi intenses que de plonger ses pieds nus dans les poils d’un berserker fraîchement abattu.
Plus que tout, Svanhilde regrette une époque qu’elle n’a pas connu et se lamente de ce que son île est devenue : une faiblarde attentiste. Qu’importe les prouesses des exploratrices et les talents de ses sœurs, pour elle, la bataille doit se gagner sur le champ de la politique. Et pour l’heure, Eldrid Systndóttir se montre bien incapable de surpasser sa mère.
Rêves

Svanhilde est à son poste pour récolter de précieuses informations, et ce dans un unique objectif : faire de Fálki une terre indépendante à nouveau, loin de l’influence nauséabonde du Jarl.
De manière plus prosaïque et immédiate, elle veut plus d’or, agrandir sa collection, devenir une véritable change-peaux et trouver régulièrement dans son logis et sa couche quelqu’un de disposé à lui faire plaisir.
Peurs

Il serait tentant de croire que Svanhilde est une femme superficielle craignant la vieillesse, il n’y a pourtant rien de plus faux. Svanhilde se moque bien de son âge, trouvant même parfois qu’elle a pu embellir le temps passant. Ce qu’elle craint, c’est la perte de ses prérogatives et d’être tenue à la promesse de son ancêtre : l’exil plutôt que le déshonneur. Alors qu’elle tient à ses bijoux et son confort, elle trouverait malvenu d’y renoncer à cause des imbécilités d’une Hǫfuð encore inexpérimentée.


Mental

Est-ce que votre personnage est prêt à tuer pour arriver à ses fins ?
Tuer, avec ses jolies mains à elle ? La perspective lui semblerait peu ragoûtante. Par contre, utiliser du poison, jeter un opposant dans une fosse à basilisc ou payer grassement pour voir quelqu’un trépasser, ça, elle l’eut fait, et n’hésiterait pas à le refaire. Comment ça, cela compte… ?
Bien sûr, la tuerie n’est pas l’unique méthode pour parvenir à ses fins. C’est même un recours qu’elle utilise relativement peu compte tenu du fait que, et bien, elle est tout de même cheffe de la diplomatie. Elle utilise donc plus volontiers les armes à sa disposition : négociations, menaces, pots-de-vin, échanges de bons procédés. Si elle n’est opposée à aucune technique, elle veille en revanche à peser soigneusement le pour et le contre de ses décisions.

Est-ce qu‘il fera passer ses rêves et désirs avant ceux de sa famille ?
Sa famille actuelle étant ce qu’elle est, autant dire qu’elle en estime les membres autant qu’une merde de cochard. Oh, tous ne sont pas bons pour le pilori, mais disons que l’histoire ne se rappellera pas d’eux – et donc, Svanhilde les a également oublié. Comme ils partagent tout de même le même nom, elle veille à ce qu’ils n’entachent pas leur lignée de déshonneur mais elle n’a pas trop à s’en faire sur le sujet. Si les Svantjedóttir ne sont pas nobles, ils sont suffisamment aisés pour jouir dans leur coin sans attirer l’attention outre mesure.
Avec le temps elle s’est fait quelques amis – un mal inévitable, à son âge, elle a bourlingué et s’est parfois malgré elle attachée – et répugnerait à les sacrifier à tout va. Après tout, la compagnie peut être agréable, et utile. Un ami avec ces deux qualités a potentiellement deux fois plus de chance de survie, quand bien même son sacrifice lui permettrait d’atteindre ses ambitions. Une perspective qui fait chaud au cœur, n’est-ce pas ?

Comment réagira-t-il face à une personne ou un animal blessé et dans le besoin ?
Svanhilde n’est pas une vulgaire détrousseuse, elle a son honneur pour elle. Si, comme dit, les créatures emportent peu son enthousiasme elle tendrait la main à un congénère plutôt que de le voir périr. Si tant est que ce sauvetage ne risque pas de la condamner, bien évidemment.

Comment votre personnage considère les membres des îles voisines ?
Les Snákrson la rebutent, bien qu’elle leur reconnaisse certains talents guerriers et artisans. Versée en histoire, son esprit est marqué par leurs nombreux affronts et leur déloyauté. Toutefois, elle leur trouve une propension intéressante à survivre et à se gausser de l’hostilité du monde à leur égard.
Etonnamment ce sont les filles et fils de Bjǫrn qui attisent le plus son venin, tant elle leur trouve peu de qualités. Comment une nation aussi abjecte a-t-elle pu, un jour, réussir à soumettre les sauvages Fálki et Snákr ? Cela reste un mystère, et une injure qu’elle convoite de voir punie. Il y a bien quelques beaux spécimens parmi eux qu’elle serait encline à sauver, mais globalement elle pense que leur extermination serait profitable aux Kolmen Kirosi. Que ce soit dit.

Quelle vision votre personnage a-t-il du rôle de l'homme et de la femme ?
Sa vision correspond à ce que l’on attend d’une femme adulte née et élevée sur Fálki. Les femmes sont au pouvoir sur l’île et ont maintes fois prouvées leur compétence : leur enlever leurs prérogatives n’auraient aucun sens. Toutefois elle connaît et côtoie des hommes de talents, intelligents et ambitieux, qui méritent leur propre halo de lumière. Soit, mais ceci doit être surveillé de près et contrôlé car elle considère que les hommes ont une propension à vouloir dominer, qui les pousserait à reléguer les femmes dans un rôle de figurant.

Que pense-t-il du système d'échelle sociale ?
Comme chacun, ses considérations se trouvent parfois limitées par son propre prisme. Si elle n’est pas noble, Svanhilde a toujours vécu dans l’opulence et jouit d’un statut confortable, et d’un métier honorifique. Les richesses étant limitées et le pouvoir toujours confisqué, elle entend à ce qu’ils restent de son côté, dès lors qu’ils ne peuvent être partagés équitablement avec tous.

Quels sont ses rêves en matière de richesse et de popularité ?
Quelle que soit la place occupée, il lui semble naturel d’en désirer toujours davantage. Elle s’accommoderait fort bien de plus de richesse et d’influence, mais ne recherche pas spécialement la célébrité. C’est l’un des rares points communs qui l’unit à sa mère car comme elle, elle juge qu’une vie loin des regards a son lot d’avantages. Sa mère y voyait la tranquillité d’esprit. Svanhilde y voit l’opportunité de malverser en paix. Deux femmes, deux styles.

Si différente de la question précédente, quelle est son ambition ultime ?
L’indépendance de Fálki est son ambition ultime, dans la mesure où elle ferait partie du tableau final des grands vainqueurs.


Visage

Que déplorer de bien remarquable ? Svanhilde ne pleure pas son âge, mais elle constate quelques dégâts avec circonspection. Les ridules charmantes d’autrefois ourlent désormais avec outrecuidance ses yeux, qui n’en paraissent que plus perçants et saisissants. D’un bleu crevant le cœur, ils scrutent, et bien souvent toisent, lui conférant cet air supérieur et parfois même goguenard. Ses traits sont francs et fins, ils trahissent ses origines : la femme a toujours eu le ventre plein et accès à des soins de première qualité, sa peau resplendit de bonne santé et son teint est rehaussé par des produits hors de prix. Toutefois, aucune de ces petites potions miracles n’a pu dissimuler les premiers éclats blancs de sa chevelure qui, par chance, dissimule naturellement les intrus avec son blond doré.
Corpulence

Grande et élancée, Svanhilde porte le plus souvent de longues robes fluides pour accentuer sa silhouette longiligne et gracieuse. Le temps a passé et son entraînement acharné, accompli dans l’espoir d’un jour faire partie de l’Hyrða, est aujourd’hui loin derrière elle. Elle n’est plus aussi tonique, agile et vive qu’autrefois, sa musculature s’est assouplie et ne se devine plus que dans la courbe de ses cuisses et son port de tête, mettant en valeur ses épaules solides et son allure fière.
Particularités

Svanhilde se sépare très rarement du collier qu’elle a hérité de Svantje, et qui représente l’envol d’un faucon. Il aurait été offert par la Jarlesse, mais Svanhilde est davantage intéressée par ce qu’il représente que par sa valeur véritable qui, pour une fois, l’indiffère. C’est son symbole et le signe de son dévouement pour Fálki, de même qu’une marque de respect pour son ancêtre qu’elle ne contesterait pas.
Autrement, la dame est souvent parée de bijoux et de tenues de grande qualité, signe de son aisance, de son statut, et outil de représentation : elle ne prendrait pas à cœur son rôle diplomatique si son apparence ne reflétait pas sa puissance intrinsèque et sociale.


Histoire

564 : Au jour du Monde du mois d’Ormr, Svanhilde fut déposée dans les bras de sa mère après un accouchement sans histoire. Son père, un Fálkison versé dans les arts alchimiques, mourut quelques temps plus tard après avoir testé sur lui-même une potion anesthésique. Cette dernière soulagea tant et si bien son corps que son cœur s’arrêta net – Svanhilde a coutume de vanter le talent de son père, qui avait ainsi concocté la meilleure potion calmante de son ère, huhu.

568 : Tilda se consacra au prestigieux ordre religieux des sœurs de Stjarna et confia ses deux enfants aux meilleurs instructeurs de l’île, sa fortune leur assurant le confort. Enfant éveillée mais déjà caractérielle, Svanhilde démontra avec constance son intelligence, sa ruse, son obstination et ses humeurs épouvantables. Elle n’en demeura pas moins une gamine généralement polie et attentive, téméraire, et dans l’incapacité de concéder une victoire.

572 : Afin de la soutenir dans ses offices, Tilda fit l’acquisition d’un jeune esclave du nom d’Aslak. Choisi pour sa discrétion, qui convenait fort bien au silence du recueillement et de la prière, et sa capacité à comprendre rapidement ce qui lui était expliqué, il la seconda dans les cérémonies qu’elle menait. Satisfaite par son comportement et ses services, le cœur bon de Tilda la convainquit de ne pas laisser l’enfant continuellement au temple. Aslak l’accompagna ainsi lorsqu’elle rentrait chez elle, auprès de Roawl et Svanhilde.

574 : L’enfant prodige, fierté de sa mère et de ses ancêtres, participa à la Cérémonie du change-Peau avec la certitude profonde qu’elle en ressortirait recrue de l'Hyrða. Personne ne considérait qu’il puisse en être autrement, tant la fille suivait les traces de la glorieuse Svantje. Gorgée d’orgueil, auréolée par le destin, Svanhilde absorba sans crainte la potion. La cérémonie fut une catastrophe sans nom. Plutôt que de se parer d’élégantes plumes et de prendre son envol, son corps souple se déforma horriblement, ses yeux se voilèrent et ses veines bleuies éclatèrent en milliers de vaisseaux serpentant sous une peau devenue translucide. Elle devint une banshee. Une jeune banshee, heureusement, que les gardiennes parvinrent à maîtriser sans lui ôter la vie. L’humiliation fut totale pour Svanhilde, qui reste encore aujourd’hui fort marquée par cet épisode honteux.

Fuyant le contact, rejetant sa mère avec hargne et dédaignant son frère, Svanhilde ruminait sa déception et insultait les dieux. Elle avait été conçue et était née pour servir Fálki, les dieux avaient implanté ce désir dans son cœur et au moment de le prouver, il la privait de ses armes. L’injure était difficile à avaler, tant pour elle que pour les autres.

Echappant à la surveillance de ses instructeurs, qui n’étaient de toute manière plus animés de la même passion à l’idée de l’éduquer, Svanhilde erra dans Þoka comme une âme en peine. Sa route croisa celle d’un jaloux, ou d’un opportuniste songeant sans doute que son enlèvement lui apporterait quelques profits. Qu’importe, car aujourd’hui sa mémoire n’a retenu qu’une seule chose : Aslak. Que le garçon l’ait suivi ou se soit trouvé là par hasard, il trouva en lui le courage et les ressources pour la débarrasser d’un homme plus fort qu’eux deux réunis. Alors qu’elle était étendue là à même le sol, hagarde et vulnérable, il prit simplement sa main avec douceur pour la ramener chez elle.

575 : L’hypothèse de l'Hyrða écartée, Svanhilde se consacra à des études supérieures dans le domaine de la politique. Son esprit retors y était prédisposé, et suffisamment de membres de sa famille avaient gangréné le milieu pour lui permettre de s’y faire une place. Son apprentissage se déclina et s’acheva sur les deux autres îles : un séjour d’une année à Jarða en 578 et deux ans à Hjarta, haut-lieu dans le domaine. Elle exigea qu’Aslak l’accompagne et sa mère obtempéra, jugeant que sa précieuse se porterait mieux avec une compagnie. Contrairement à ce qu’elle assurait, Svanhilde supportait mal la solitude.

580 : Svanhilde épousa Hemdall Sifson, un Bjǫrnson officiant comme correspondant avec Snákr. De douze ans son aîné, Hemdall ne fut pas convaincu longtemps de sa supériorité sur sa jeune épouse qu’il avait espéré mater. Le malheureux restait bon bougre, d’un caractère malléable avec le cœur sur la main, il se laissa rapidement déborder par l’attitude invasive de sa dame : si elle imposa son style et sa présence dans sa demeure à Hjarta, elle lui interdit de la visiter dans la maison suspendue qu’elle possédait à Þoka. Aslak l’accompagnait partout, et elle installa sa grand-mère démente chez lui – la vieille dame serait l’assurance de la fidélité de son époux en son absence, quand bien même elle ne s’imposait pas la même rigueur. Enfin, ils feraient l’amour chaque mánadagr, jour idéal pour concevoir une fille. Un coq en pâte, ce Hemdall.

« Je t’aime.
_Non, bien sûr que non. Mais c’est très bien ainsi, cela prouve que tu as un peu de jugeote et de bon sens, malgré tout. »


581 : Sa fille Swan bénit rapidement leur union, mais elle succomba quelques mois plus tard au mal qui emporta bon nombre d’enfants de l’époque. Peu encline à démontrer des signes de faiblesse, Svanhilde évita son époux comme la peste. Elle rejeta également la main tendue d’Aslak, le repoussa avec violence, le traita de tous les noms, lui l’esclave, le moins qui rien, qui osait se croire sauveur alors que son existence même était dispensable… Pourtant, c’est finalement dans ses bras à lui qu’elle échoua, dans son cou qu’elle pleura, et dans son oreille qu’elle se confia.

    Les années qui suivirent furent consacrées à son accession au pouvoir, par n’importe quels moyens. Elle entraîna son esprit, l’aiguisant auprès des plus grands de l’époque. Par un habile jeu d’influences elle devint l’élève et la protégée de la cheffe de la diplomatie de naguère, Hyrd – les mauvaises langues diront qu’elle y parvint grâce à la pression de la conseillère de l'Hǫfuð, avec qui Svanhilde eut une aventure remarquée. Toujours est-il que la Svantjedóttir eut ainsi l’opportunité de construire son réseau, de se faire un nom et d’entretenir des relations diplomatiques poussées avec les politiciens des îles voisines. Elle était donc fort bien placée pour prendre la succession d’Hyrd, et celle-ci n’y aurait probablement pas objectée. Le problème ? Elle était encore jeune, et accrochée à son siège duquel elle jetait quelques miettes de reconnaissance à sa protégée. Des miettes dont l’appétit féroce de Svanhilde ne sut se sustenter longtemps.

590 : Il était bien trop risqué de se débarrasser elle-même d’Hyrd, d’autant plus que la bougresse avait une certaine stature et puissance avec lesquelles Svanhilde ne pouvait pas rivaliser. Si elle ne manquait pas de mesquinerie, la jeune femme d’alors n’était pas encore versée dans l’art des poisons et des assassinats commandités, elle ne savait pas comment éliminer la gêneuse en toute discrétion. En revanche, elle savait sur qui compter.

« Aslak. » Avait-elle un jour roucoulé, quand même bien elle savait que l’esclave d’antan n’appréciait pas ses minauderies en sa compagnie. « J’ai besoin de toi. »

Tout asservi qu’il était, Aslak risquait de refuser de se salir les mains. S’il était découvert, il subirait un sort bien plus terrible que la mort. N’importe lequel de ses sourires d’ange ne pourrait le lui faire oublier, aussi, Svanhilde fit un pari.

« Tu sais ce que je veux, mais je ne peux le faire moi-même. Si tu m’aides… Je te libérerai. » D’un geste tendre, elle avait caressé sa joue. Et sourit, avec une tranquillité désarmante. « Je te le promets. »

Comme toujours, fidèle à lui-même, Aslak fut à la hauteur de la tâche. D’une manière ou d’une autre et qu’elle ignore, et c’est très bien ainsi, le paysage fut libéré de la présence d’Hyrd. Après des larmes de circonstance et un discours des plus accablés, Svanhilde accepta, « le cœur lourd », de prendre la suite de sa mentor. À vingt-six ans elle devint cheffe de la diplomatie et, fidèle à elle-même, elle ne tint pas promesse.

« Je ne peux pas te libérer Aslak, je te perdrais. Et j’ai besoin de toi. »

593 : Svanhilde était une harpie, une opportuniste, une garce mais une garce intelligente et consciente de ses propres faiblesses. Les jours puis les mois qui suivirent, elle redoubla de méfiance : ses détracteurs pouvaient venir de l’extérieur comme se trouver au plus près d’elle, elle n’ignorait pas qu’elle avait déçu et blessé Aslak. Elle le cajola et lui offrit bien plus d’attention et de cadeaux que n’importe quel esclave des Kolmen, mais elle savait que cela ne la préserverait pas d’une vengeance somme toute méritée. Elle prenait garde à son attitude, regardait à deux fois ce qu’il lui donnait à boire et à manger, mais Aslak demeurait impeccable, de marbre, et elle avait fini par relâcher sa garde.

Cruelle erreur, et elle le sut dès qu’un liquide de feu glissa dans sa gorge. Du poison. Elle s’étrangla, lâcha sa coupe et tenta vainement d’assainir son corps en se faisant vomir, mais le mal parcourait déjà ses veines. Le corps enflammé, ruisselant de sueurs et sentant la paralysie progresser de ses jambes jusqu’à son cœur, elle fut certaine de mourir jusqu’à ce qu’il s’agenouille auprès d’elle, une fiole entre les doigts. Elle tenta de la saisir par la force mais il la maîtrisa sans mal, énonçant ses conditions, qu’elle connaissait déjà. Il récolta un crachat, et elle l’aurait giflé si elle l’avait pu.

« Sale traître… Que Deyja t’emporte, je te déteste ! » Elle pouvait le haïr autant qu’elle le voulait, elle était certaine qu’il la laisserait mourir cette fois. « Je ne te laisserai pas, tu es à moi. Je vais mourir, et on t’arrachera les os pour cela. »

Peut-être. Ils ne le sauraient jamais. Se sentant partir et terrifiée à l’idée de mourir, elle céda, et il glissa l’antidote entre ses lèvres. Elle tint cette fois promesse et procéda aux divers arrangements pour qu’Aslak devienne un Fálkison à part entière, et prenne un nom.

Cette malheureuse aventure avait au moins un mérite à ses yeux… Elle connaissait ses talents, elle connaissait l’homme, mais elle n’avait jamais perçu à quel point il pouvait être opiniâtre, et prêt à tout pour atteindre son but. Il avait toujours eu ce potentiel et l’avait mis à son service, mais sa liberté tout juste acquise ne voulait pas nécessairement dire que leurs routes devaient se séparer… Elles étaient entremêlées depuis tellement longtemps qu’à vrai dire, Svanhilde aurait utilisée n’importe quel prétexte pour le retenir. Mais ils en avaient un tout trouvé…

    Aslak se fit officiellement plus rare dans les années qui suivirent, adoptant d'autres apparences pour découvrir les secrets de Bjǫrn et Snákr. Svanhilde et lui s’entraidaient, gagnant en influence, rendant service à quelques amis, écartant les menaces.

596 : Harding Samrson se souleva contre l’Höfðingi et massacra ceux qui s’opposaient à lui. Hemdall, en visite sur Snákr, fut tué dans une échauffourée. Ses restes furent rapatriés mais Svanhilde refusa de le faire enterrer sur ses terres, il repose ainsi dans le tumuli de ses ancêtres dans une forêt bordant Lunga. Svanhilde, qui n’avait pas eu d’autre enfant après Swan, ne reprit pas époux.

598 : Svanhilde accueillit avec une certaine froideur l’accession d’Eldrid Systndóttir au rôle d’Hǫfuð. La jugeant inexpérimentée et trop molle pour s’opposer au vigoureux Harding, elle prit toutefois sur elle de tenter d’inculquer quelques notions à leur meneuse. Méfiance. Implacabilité. Sacrifice (des autres). Des notions essentielles, donc.

602 : Sa mère, Tilda, décéda suite à l’attaque d’un griffon. Montrant un visage ennuyé face à ce drame qui la contraignait à organiser une cérémonie, Svanhilde en fut en vérité profondément chamboulée et peinée. Roawl, qui tenta publiquement d’enlacer sa sœur, fut transpercé d’un regard d’une froideur inimaginable et ils s’évitent depuis.

603 : Souffrante, Svanhilde manqua le tournoi organisé lors du mois de Regn par le Jarl. Elle ne rata pourtant pas une miette des événements, qui lui fut conté grâce au réseau d’espions d’Aslak. Elle s’intéresse de près à la prétendue héritière du titre de Jarl, une certaine Sigrun qu’elle espère voir réapparaître bientôt.

    Svanhilde peut aujourd'hui compter sur les yeux et les oreilles d'Aslak, dispersés et dissimulés sur les îles voisines. Pas peu fière, certaine d’avoir un avantage qu'il ne reste plus qu'à exploiter, Svanhilde envisage la suite des événements avec intérêt et sérénité.


Informations complémentaires

  1. Elle fait une consommation régulière de préparations alchimiques : potion de stérilité, thé des rêves et potion de changement d’apparence ont sa préférence. Occasionnellement et pour test, elle se procure également la potion de change-peaux. L’alchimie dite noire capte son intérêt. Bien qu'elle achète et s'en procure par divers moyens, elle n'a jamais appris à en concocter elle-même.

  2. Il n’est pas rare qu’elle fasse des rêves affreux où elle est attaquée et massacrée par des couvins. De manière générale, elle exècre et a peur des créatures peuplant les Kolmen.

  3. Souvent déguisée, elle a deux apparences complémentaires de prédilection qui ne sont connues que d’Aslak. L’une est une vieille femme trimbalant le poids des âges et de ses erreurs avec une canne sertie d’un aiglon en os de sombral. L’autre est une jeune femme rousse aux yeux verts, herboriste timide, adorable et séduisante. Elle pense qu’Aslak ne sait rien de ce second déguisement, alors qu’il l’a démasqué la toute première fois qu’il a repéré cette prétendue Fálkidottir orpheline.

  4. Politicienne aguerrie maniant les mots comme des armes, elle a également des connaissances poussées sur l'histoire des îles et leurs légendes, ainsi que sur la religion grâce à son éducation et sa mère, gérante des sœurs de Stjarna durant de nombreuses années.


Informations personnelles

• Avatar : Cate Blanchett
• Crédits : flotsαm

• Pseudo : Cami-Ali
• Âge : 26 ans
• Divers : Je suis gentille avec Gabriel, il est grand temps maintenant de vous faire du mal Héhéhé
• Comment avez-vous connu le forum ? Je l'ai créé avec deux lady géniales Ange
• Avez-vous des conseils à donner ? Virer Svein Oeil Hihi
Revenir en haut Aller en bas




Fear cuts deeper than swords.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 18:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Snakr - Marchand
Infos de base
Marchand - Voleur - Receleur

∞ Nombre de messages : 1947
∞ Nombre de messages RP : 130
∞ Âge du personnage : 27 ans
∞ Caste : Marchands
∞ Métier : Receleur
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : Présentation
Carnet d'adresse
Carnet de RP
Journal de bord
Compétences et inventaire
Défis
Galerie
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
4/10  (4/10)
Description sommaire:
GNOOOOOOOOOO Câlin
Et c'est le DC du mal qui apparaît ! Cool
Re-bienvenue sur ton propre bébé alors Bwaha
Fais tout de même gaffe à pas porter trop de bijoux...
il y a tellement de pickpocket en ville... Héhé
Bon chance pour la fichette ! L
Lit
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 19:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Politicien
Infos de base Cheffe de la diplomatie sur Fálki
∞ Nombre de messages : 15
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : 39 ans
∞ Caste : Politiciens
∞ Métier : Cheffe de la diplomatie
∞ Statut : Veuve, célibataire
∞ Liens rapides : ζ Présentation
ζ Relations
ζ Sujets
ζ Aptitudes et inventaire
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
7/10  (7/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
Gaffe à toi, ou je te mange les doigts Ange

En vrai, merci L J'y mets tout mon mal intérieur pour que Svanhilde vous plaise Cute ->
Revenir en haut Aller en bas




Fear cuts deeper than swords.

Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 20:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité

avatar

Invité
Infos de base
Fiche RPG
Mon actrice préférée Brille
Bon courage pour ta fiche ! Foufou
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 20:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
Oh chérie, je suis déjà in love de ton perso Héhé

Plus sérieusement, rebienvenue chez toi avec ce nouveau personnage. J'ai vraaaaaaaaiment hâte d'en lire plus, parce que je suis définitivement amoureuse de ta plume et tu donnes vie à une vraie garce comme on les aime.

Foutons le feu à l'île pour dominer le monde Pervers
Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 20:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Snakr - Artisan
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 69
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Marchands
∞ Métier : Joaillier/Recherche d'objets rare
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
2/10  (2/10)
Description sommaire:
Bienvenue à toi Brille
Bon courage pour ta fiche Ballon
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Politicien
Infos de base Cheffe de la diplomatie sur Fálki
∞ Nombre de messages : 15
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : 39 ans
∞ Caste : Politiciens
∞ Métier : Cheffe de la diplomatie
∞ Statut : Veuve, célibataire
∞ Liens rapides : ζ Présentation
ζ Relations
ζ Sujets
ζ Aptitudes et inventaire
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
7/10  (7/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
Merci à tous les trois Brille
Setting the world all on fire! Brûle


Eyyolf Erikson a écrit:
Mon actrice préférée Brille
J'adore Cate, je l'ai adoré dans Blue Jasmine, Carol... Bave 2 Et je vais enfin me faire la trilogie Thor, c'est son rôle dans Ragnarok qui m'a déclenché Hihi
Revenir en haut Aller en bas




Fear cuts deeper than swords.

Voir le profil de l'utilisateur https://medusanexus.deviantart.com/
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 10:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Bjorn - Artisan
Infos de base
Oiseau de mauvaise augure

∞ Nombre de messages : 73
∞ Nombre de messages RP : 6
∞ Âge du personnage : 33 ans
∞ Caste : Artisans
∞ Métier : Alchimiste
∞ Statut : Mal-embouchée qui finira vieille fille
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
5/10  (5/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
OOOOOOOOOOOOH elle est là, enfin Arc en ciel
Joie dans mon coeur, en plus ce début de fiche est tellement beau, bon sang j'suis fan! Et puis cette plume toujours si belle, si délicate, tu une façon sublime de donner du charisme à ce personnage Bave
Vivement la suite, bon courage Amour
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Bjorn - Guerrier
Infos de base
Chef de l'Herr & poulet géant

∞ Nombre de messages : 84
∞ Nombre de messages RP : 7
∞ Âge du personnage : 41 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : chef de l'Herr
∞ Statut : veuf
∞ Liens rapides : Présentation
Relations
Listing RP
Aptitudes et inventaire
Défis
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
7/10  (7/10)
Niveau de renommée:
6/10  (6/10)
Description sommaire:
Owi fais nous du mal String
J'adore ce nouveau personnage que tu nous concoctes et cette fiche est tellement Bave 2 à lire ! Courage pour la suite, je veux un lien avec cette nouvelle morue qui va faire de l'ombre à Sighild Hihi (EPOUSE MOI Mdr )
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 20 Mai 2018 - 20:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Politicien
Infos de base Cheffe de la diplomatie sur Fálki
∞ Nombre de messages : 15
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : 39 ans
∞ Caste : Politiciens
∞ Métier : Cheffe de la diplomatie
∞ Statut : Veuve, célibataire
∞ Liens rapides : ζ Présentation
ζ Relations
ζ Sujets
ζ Aptitudes et inventaire
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
7/10  (7/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
Merci beaucoup à tous les deux Brille Vous êtes tellement choupinous que j'ai presque envie de vous épargner Cute

Je relis une dernière fois et je débarque ! Brûle
Revenir en haut Aller en bas




Fear cuts deeper than swords.

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com
Message posté : Dim 20 Mai 2018 - 23:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Jarl de Kolmen Kirosi
Infos de base∞ Nombre de messages : 1453
∞ Nombre de messages RP : 200
∞ Âge du personnage : 62 ans
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Jarl de Kolmen Kirosi
∞ Statut : Veuf
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:
Que dire, que dire ? Rêve La fiche est parfaite, mais ce n'est pas vraiment étonnant. C'est un perso d'une justesse incroyable que tu nous esquisses, et je dois dire que j'y ai accroché dès les premières lignes... Et que mon amour pour Svanhilde n'a fait que croître au fil de ma lecture ! La garce...

Comme tu l'auras compris, tu es validé(e) ! Je t'invite dès à présent à poster les fiches de gestion de ton personnage ! Si tu le désires, tu peux aussi jeter un œil aux boutiques, que ce soit pour faire tes achats ou demander la tienne. Si jamais tu es perdu(e), n'hésites pas à consulter le guide du joueur. Pour créer des liens avec les autres joueurs, rends-toi sur la chatbox ou dans la zone de détente ! Si tu veux voter pour le forum, tu trouveras les top-sites sur la page d'accueil du forum.

Tu débuteras avec un niveau 1 en combat, un niveau 7 en éloquence ainsi qu'un niveau de renommée de 7 et d'une somme de 3500 pièces d'argent que tu pourras utiliser pour faire tes premiers achats.

Je te souhaite de bien t'amuser parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas





Svanhilde } She wanted a storm to match her rage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Match amical sénior pour le 28/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kolmen Kirosi :: Ile de Fálki-