AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour ,
  Tu as posté messages.
    Dernière visite le .

Partagez | 

Le festin (sujet général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Avr 2018 - 10:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Snakr - Marchand
Infos de base
Marchand - Voleur - Receleur

∞ Nombre de messages : 1899
∞ Nombre de messages RP : 130
∞ Âge du personnage : 27 ans
∞ Caste : Marchands
∞ Métier : Receleur
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : Présentation
Carnet d'adresse
Carnet de RP
Journal de bord
Compétences et inventaire
Défis
Galerie
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
4/10  (4/10)
Description sommaire:
La Festin
Logan Skall
••••

Mis à part le jarl, il y avait peu d'homme grisonnants, dans la dernière ligne droite de leur vie, qui imposaient autant le respect. Absolument tout le monde l'écoutait parler, dire qu'il était là depuis des mois, sans que personne ne le remarque. Ingvald Asgeirson, ce nom ne m'était pas familier, je le découvrait ici pour la première fois. Et visiblement, Amalrik était autant dans le flou que moi, et ne pourrait pas m'éclairer sur l'identité du bonhomme. Ce n'est qu'après un court échange qu'une femme à la crinière claire se leva tel le soleil. Et c'est à ce moment là que mes yeux s'ouvrirent, rond comme jamais. Ma main se resserra sur le bras de la dame de compagnie, avant que je ne m'en rende compte et ne me force à me détendre. Elle clama être fille du Jarl et d'une guerrière nommée Alma, elle clama avoir passé les épreuves, elle clama et réclama son titre. Sigrun.

Mon esprit était confus, je ne savais plus si je devais me cacher, ou l'admirer. Sigrun. Ce nom n'avait jamais fait trembler mon capitaine par le passé, bien qu'il l'ai pourchassé. L'équipage du Phoenix donnait du fil a retordre à beaucoup d'autorités, et il avait l'avantage d'avoir un capitaine particulièrement intelligent et beaucoup moins sanguinaire que d'autres. Le Captain Stan préférait s'en prendre aux autres navires de malfrats, pillant les pilleurs, et ne s'en prenait que très peu aux navires marchands de Gamall, c'est pourquoi il n'était pas la priorité des autorités. Mais Skovald... L'homme qui a anéanti mon île natale avant que l'équipage du Phoenix ne me recueille, cet homme, Skovald, était un monstre. Un monstre caché sous la bannière d'un corsaire, un pirate au service du gouvernement. Se cachant derrière ces lettres, il faisait ce que bon lui semblait, et ce qui l'amusait le plus, détruire.

Tous ces souvenirs de Gamall remontèrent à la surface lorsque je vis Sigrun, la légende. S'il fallait que je me lève pour témoigner de sa réputation, je le ferrais. Une femme comme elle... mérite à être reconnue. Et je pense qu'elle doit avoir autant que moi l'envie de voir mourir Skovald le corsaire. Si cette femme pouvait m'y aider, je serais prêt à beaucoup de choses pour qu'elle monte sur le trône.



••••

code by Wiise
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com
Message posté : Mer 18 Avr 2018 - 10:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Jarl de Kolmen Kirosi
Infos de base∞ Nombre de messages : 1408
∞ Nombre de messages RP : 195
∞ Âge du personnage : 62 ans
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Jarl de Kolmen Kirosi
∞ Statut : Veuf
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:
    Un long silence pesant suivit la déclaration de la jeune femme, les personnes présentes dans la salle la dévisageaient toutes comme si elles se demandaient s'il s'agissait d'une représentation théâtrale ou d'une véritable situation de crise. Ce n'est qu'au bout de quelques longues secondes de silence qu'un bruit interrompit le calme. La chaise d'Adelheid, la fille du Jarl, racla le sol alors qu'elle se redressait gracieusement. Sa peau pâle semblait avoir encore blanchie sous le coup de l'émotion, mais elle conservait une expression très maîtresse d'elle-même et surtout, avec autant de prestance que l'intruse. Ses yeux clairs se posèrent sur cette dernière et la dévisagèrent plusieurs secondes tandis que les flammes des torches éclairant la salle faisait miroiter ses cheveux tirant sur le roux.
    Lorsque sa voix brisa le silence, elle était maîtrisée et souveraine.

    « J'ignore qui vous êtes réellement, Sigrun, fille d'Alma, mais une chose est certaine : vous n'êtes pas la fille d'Adalrik, notre Jarl bien aimé. Mon père. » Elle avait volontairement présenté la jeune femme comme la fille de cette guerrière et non du Jarl. « L'homme que vous accusez d'infidélité et de trahison est un individu honorable et très respectueux de nos traditions. Il n'aurait jamais trahi ma mère en courtisant une autre femme et si tel avait été le cas, il n'aurait pas abandonné son propre enfant au profit de ceux à venir. Si vous prétendez que c'est le cas, vous le connaissez bien mal pour celle qui se targue d'être sa fille. »

    Le silence retomba, oppressant, comme une chape de plomb. Personne ne semblait vouloir briser l'échange de regard qui se faisait entre les deux femmes. Ce fut finalement la nouvelle arrivante qui reprit la parole, le ton de sa voix étant clairement plus mesquin et provocateur que celui de la fille légitime.

    « Ou peut-être que c'est vous qui ne connaissez pas celui que vous encensez ? Je suis née avant vous, il a pu changer après ma naissance parce qu'il savait que ce jour arriverait. N'est-ce pas Ingvald ? »

    Le concerné se rapprocha légèrement de la jeune femme, se positionnant à ses côtés comme pour assurer sa sécurité puisqu'il était probable que certains cherchent à s'en prendre à elle.

    « Tout à fait ma dame. Dame Sigrun a été contrainte de fuir Kolmen Kirosi parce que votre père cherchait à se débarrasser d'elle afin de cacher ses erreurs passées. J'ai été obligé de m'exiler avec elle alors qu'elle était encore enfant et cela uniquement pour lui permettre de grandir et de regagner la place qui lui revient de droit. »

    Le Jarl, premier concerné, restait obstinément silencieux, le regard impassible, dévisageant tour à tour sa prétendue fille et l'homme de confiance qui se tenait à ses côtés. Qu'en pensait-il ? Difficile de la savoir, son regard était tout simplement impénétrable. Ce fut au tour d'Adelheid de répondre :

    « Des mensonges que tout cela. N'importe qui pourrait prétendre être l'enfant caché du Jarl. » Un sourire ourla les lèvres de Sigrun.
    « Oh, mais j'ai une preuve. » Glissant sa main à sa ceinture, elle en tira une épée, majestueuse. « Voici Þjófr, l'épée de Brynleifr, le fondateur de notre lignée. En ma possession. »
    « C'est impossible ! Elle était réputée perdue dans les flots, cela ne peut être elle. »
    « Vous pouvez la faire authentifier si vous le souhaitez. »

    Un nouveau silence s'imposa tandis qu'Adelheid blanchissait encore sous le coup de cette révélation. C'est à ce moment que le Jarl bougea sur son siège, éclaircissant sa voix afin de prendre la parole à son tour.

    « Cette épée était disparue depuis des siècles, la retrouver n'a pas dû être une mince affaire. Cependant, elle ne légitime en rien votre naissance. Je vous conseille de quitter les lieux et de retourner de là où vous venez avant que je ne décide de prendre les mesures qui s'imposent. »

    « Oh, mais j'y compte bien. »

    Le ton était à nouveau provocateur et la femme resta immobile, un peu comme si elle attendait les réactions des personnes autour d'eux avant de s'en-aller.


    • Dernière ligne droite, peu de personnes ont répondu lors de la dernière relance, alors n'hésitez pas à le faire vu qu'il s'agit d'un moment important !
      Dernière relance dimanche, après quoi l'intrigue prendra fin !
Revenir en haut Aller en bas



Message posté : Mer 18 Avr 2018 - 12:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité

avatar

Invité
Infos de base
Fiche RPG
Encore des problèmes il allait donc falloir s'en occuper rapidement et surtout mettre les choses au claire. Cette intervention n'était pas utile, à part pour s'afficher et faire comme si ils étaient les plus forts et les plus menaçant. Se retournant vers Thyra, le colosse pris sa voix grave et à la fois calme.

" Si les choses dégénèrent mets toi à l'abris s'il te plaît, je ne veux pas que tu te prennes un coup d'épée par erreur. Je te promet que tu auras ta chance quand on fera des missions mais pour le moment tu dois te contenter d'observer et de te protéger. Je ne pourrais pas m'occuper d'eux si je sais que tu es en danger. En contre partie dès qu'on pourra faire des missions contre des créatures je t'emmènerai avec moi. Bien sûr ce seront des missions hors Élite mais ne t'inquiète pas, certaines sont plutôt difficile à faire et tu auras tout le loisir de risquer ta peau et de mettre en pratique ce que je t'aurai appris."

Ce n'était vraiment pas pour lui ordonner quoique ce soit. Mais Thyra était en danger dans un endroit comme ça. C'était peut-être une célébration mais certaines personnes ici n'étaient pas là pour ça et attendaient de pouvoir tout bousculer pour un simple droit. Thorbjörn aurait pu en faire autant, après tout, il était le mâle le plus proche du trône et donc le plus en droit d'hériter. Mais comme depuis sa plus tendre enfance, ce dernier n'en voulait pas de ce trône, c'était trop de problèmes pour presque pas d'avantage...

Cette histoire allait sûrement être un beau bordel mais comme à chaque fois, la lignée des Brynleifrson allait devoir s'en sortir par ses propres moyens. En espérant que les habitants de l'île n'allaient pas en pâtir car plus les puissances en présences se faisaient la guerre et plus le peuple allait devenir une cible. Comme un moyen de pression.

" Thyra, si tu vois que tu as la possibilité de fuir et de suivre mon oncle, avec sa garde, fais le. Tu seras en sécurité avec mon oncle."

Si tout partait dans une rixe, Thor savait très bien que son oncle serait le plus protéger de toute l'île et donc si la forgeronne était non loin, elle serait elle aussi protéger. De son côté, même si la cible était son oncle, le colosse ferait tout pour que la menace ne finisse pas par atteindre ses proches...

Malgré tout, la soirée continuait pour l'ancien pirate et ce dernier pris donc de quoi manger, histoire de ne pas avoir l'air trop bloqué par l'intervention impolie de celle qui se prétendait être sa cousine. Il donna également à sa comparse de quoi manger. Ce n'était pas que les choses pouvaient se dégrader, c'était qu'elles allaient se dégrader. Mais en attendant, Thor attendait, observait et se préparait à intervenir si le besoin se faisait sentir.

A la vue de l'épée en revanche, le guerrier décida de prendre la parole d'aussi loin qu'il était. Ce n'était évidemment pas un soucis vu la voix que ce dernier avait, elle résonnait partout dans la grande salle, audible de tous et sans la moindre hésitation dans ses mots...

" Retrouver une épée perdue ne signifie effectivement rien. N'importe qui aurait pu s'investir dans sa recherche, la retrouver et venir ici la présenter devant mon Oncle...il serait peut-être temps pour vous de quitter les lieux comme votre Jarl vous l'a ordonné."
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Avr 2018 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

PNJ de l'Intrigue
Infos de base
Alchimiste Noire

∞ Nombre de messages : 5
∞ Nombre de messages RP : 4
∞ Âge du personnage : inconnu
∞ Caste : Artisans
∞ Métier : Alchimiste noire
∞ Statut : inconnu
∞ Liens rapides : brève présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:

    Le tournoi avait été plus que distrayant pour l'alchimiste noire. La perte de son champion, ou plutôt de sa championne, Hamarr le Marteau, n'avait aucune importance pour elle. Lorsque le Marteau avait tué son adversaire, elle avait été contrainte d'intervenir, et de ramener d'entre les morts la combattante qui était tombée face à la montage de plaques. Les médecins avaient jugés qu'elle était bel et bien en vie, sans se l'expliquer, contrairement à Hamarr dont la sorcière avait repris la vie qu'elle semblait lui avoir donné. Tout le monde avait pu observer le visage d'une femme sous l'armure, une femme ou du moins ce qu'il en restait. Sa peau nécrosée, les veines noires et les yeux vides, voilà ce que tout le monde avait vu de Hamarr, la légende. Un mort, revenu à la vie. Thïnarjà allait devoir se trouver un nouvel outil maintenant que le Marteau n'était plus. Mais n'en avait-elle pas déjà un de côté... ?

    Personne ne voyait jamais l'alchimiste. Son physique était pourtant reconnaissable, et pourrait attirer l'oeil, si toutefois elle était visible. Mais était-elle vraiment invisible ? Où était-elle métamorphosée en une femme lambda ? Était-elle un oiseau perché en hauteur ? Était-elle un insecte sur un mur ? Était-elle seulement là ? Oui, elle était là, au festin, n'en perdant miette. Se régalant de tout ce qui pouvait s'y passer. Que se soit les Snákrson ivrognes se prenant le bec avec un vieillard bien plus haut gradé qu'eux ; ou bien deux frères, que tout sépare désormais, le sang restant leur seul lien ; Snákr et Fálki discutant de paix sous les traits de deux jeunes et jolies femmes ; ou encore la neveu du Jarl prenant sous son aile une jeune fille au regard... intéressant. Son oeil se posa sur ce dernier duo. La montagne de muscle ferrait sans doute un très bon champion, peut-être serait-il meilleur que Hamarr ? Et cette jeune fille, Thyra, les dieux semblaient s'être arrêtés sur son cas, et Thïnarjà ne manquait jamais une occasion de défier les dieux. Il va sans dire que la jeune filles aux cheveux lumineux et aux yeux vairons avait particulièrement retenu son attention.

    Lorsque le scandale éclata avec la prétendue fille du Jarl, Thïnarjà n'y prêta pas vraiment attention. Le vacarme que provoqua l'homme ne fut pour elle qu'une cacophonique désagréable. Si elle aimait se mêler des affaires des dieux, celles des humains en revanche, ne l'intéressait guère. Une fille cachée du Jarl, que celui-ci aurait voulu faire disparaitre, les hommes étaient faibles. Et Adalrik n'était qu'un homme. Si elle voulait, elle pouvait prendre la vie de ce vieillard ici et maintenant sans que sa garde n'est le temps de bouger un orteil. Elle en avait vu tellement. Elle était là lors de la naissance du Jarl, et elle était là pour celle de son père, et de son père avant lui. Elle était là depuis bien trop longtemps pour en avoir encore quelque chose à faire de la politique. Ses ambitions étaient tout autres.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 19 Avr 2018 - 0:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Nouveau Membre
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 252
∞ Nombre de messages RP : 59
∞ Âge du personnage : 25
∞ Caste : Artisans
∞ Métier : Forgeron
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : Présentation
Carnet de contacts
Liste des aventures
Aptitudes et Inventaire
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
J'ai peu d'appétit. Même quand c'est mon beau brun qui me la sert. Je ne sais plus où me mettre, comme si la situation me concernait directement et que j'avais le pouvoir d'y faire quoi que ce soit. Bien entendu, que je sois là ou pas ne change rien et je pense qu'en réalité, je me sens mal pour le Jarl et aussi pour sa fille Adelheid. Devant tout le monde, devant les trois îles, une inconnue et son gardien sont en train de décrédibiliser notre grand Jarl. Celui que tout le monde respecte, celui qui inspire le respect mais aussi la loyauté et la droiture. Comment peut il avoir eu une relation avec une autre femme ( bon ça encore, ça passe) mais surtout comment a t il pu abandonner son enfant ? Si vraiment elle est l'enfant légitime du trône, plutôt que de risquer ce genre de scène il l'aurait soit accepté, soit tuer. Dans les deux cas, cela lui aurait porter moins de préjudices.

Et concernant cette épée, je suis septique. J'ai entendu parlé de cette légende et sincèrement, je ne pensais pas la voir un jour. Mais si Sigrun dit vrai, si cette épée n'a jamais été perdue mais juste " confiée " alors cela voudrait vraiment dire qu'elle est sa fille. En réalité, je ne vois pas vraiment où est le problème puisque dans tous les cas, c'est probablement Thorbjorn qui aura le privilège de prendre la suite du Jarl, alors bon peu importe le nombre de filles légitimes ou non. Ca voudrait dire aussi que.... que jamais Thorbjorn ne pourra être séduit par une fille comme moi.... il lui faudra une fille de noble.... OH ! Je sursaute lorsque j'entends le colosse qui me parle et me perturbe dans mes intenses réflexions.

Je l'écoute attentivement, j'ai l'impression qu'il n'est finalement pas rassuré lui non plus et qu'il se prépare déjà à affronter l'ennemi. Il me demande de fuir en cas d'urgence et me motive à le faire en me promettant de belles aventures plus tard. Seulement, je n'ai pas appris à fuir. Sur Snákr, on ne fuit pas. Sur Snákr, on se bat. Je ne lui réponds pas parce que je sens que si je lui dis la vérité, il va se fâcher tout rouge et me jeter par une fenêtre. Le seul argument qui pourrait peut etre m'empêcher le combat, serait qu'il vienne avec moi se mettre à l'abri après avoir aidé Gabriel, Svein, Logan qui picole comme un puits sans fin, ou encore la petite fille qui sert à boire. J'admets que son idée de rester auprès du Jarl serait la meilleure pour rester en vie, mais pour mon honneur, cela ne serait pas la cas. Désolé Thorbjorn, aussi douce et calme, ta voix ou encore tes arguments ne suffisent pas. Si ça part en bataille générale, je serai de la partie. Et si je meurs ce soir, je mourrai sans t'avoir dit à quel point je suis heureuse de t'avoir rencontré, à quel point j'aime mes parents et je remercierai les Dieux de me laisser mourir au combat.... même si mourir vieille à tes côtés me semble plus idyllique... on a le droit de rêver !
Revenir en haut Aller en bas



Thyra

     
Ma différence doit faire ma force.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 20 Avr 2018 - 1:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Höfðingi
Infos de base
Aucun

∞ Nombre de messages : 53
∞ Nombre de messages RP : 8
∞ Âge du personnage : 46 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Höfðingi, Chef des Snákrson
∞ Statut : Marié à Elma Gunnarsdóttir.
∞ Liens rapides : Présentation
Relations
Aventures
Aptitudes et inventaire
Défis
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
8/10  (8/10)
Niveau de renommée:
7/10  (7/10)
Description sommaire:
A l’appel festif du Jarl, Harding laissa la foule s’adonner aux célébrations quand il vida ostensiblement le contenu de son verre à même le sol. La rage lui fut vite chevillée au corps lorsqu’il constata qu’un autre lui faisait l’affront de la provocation et l’Höfðingi en grinça fortement des dents.

Toutefois, cette noueuse tant que musculeuse silhouette éveilla en lui des souvenirs. Harding avait croisé la fer avec tant et tant de champions qu’il en mêlait les visages en sa mémoire. Du tréfond de celle-ci surgit, pourtant, la gueule patibule de cet énergumène-là. Ingvald Asgeirson. Les circonstances qui l’avait vu affronté sa hallebarde restèrent confuses en son esprit, mais le Snákrson porta sur lui un regard noir pétillant d’une certaine malice. A la rancune prima la curiosité.

Un sourire glissa sur les lèvres de l’Höfðingi alors qu’était moqué l’aspect négligent du vieillard qui n’avait jamais trouvé la force de contester sa prise de pouvoir par autre chose que des mots. Des années auparavant, le Jarl lui aurait -probablement- offert un beau combat… Mais, depuis qu’il s’était hissé au sommet de son île, Harding n’avait qu’haine et mépris pour cette parodie de guide qu’aucun guerrier véritable ne se risquerait à suivre dans la bataille. L’exaltation du courage de ses hommes se faisant l’acier au poing et non la bourse d’or au creux de la main !

Apparut, alors, une donzelle… Blonde, svelte et fière. Si elle ne pouvait concurrencer le charme d’Elma en quelque point que ce soit, Harding lui concédait une certaine prestance qu’entachait pourtant une tare inéluctable : il s’agissait là d’une femme ! A la mention d’une volonté de conquête éclata le rire de Bras-Rouge. La déclamation de son identité supposée n’y changea rien : Harding n’en rigola qu’à gorge mieux déployée ! Des prétentions comme des décombre de l’honneur du Jarl, toujours prompt à harasser quiconque de ses mots comme de sa morale mais point à même d’assumer ses propres fautes.

L’hilarité assaillit encore Harding quelques instants, au point qu’il ne put guère gouter l’aigre douce saveur des débats que se menaient les deux rejetons du Jarl. En fin de compte, Torrhen se glissa à ses côtés et vint lui murmurer qu’il pourrait bien être temps de vider la pièce. "Et manquer une déclaration de guerre civile ?" Une lueur enjouée passa dans les yeux de l’Höfðingi que son fils vint vite flanquer. En son dos, tous ses « Gars » s’étaient assemblés. Sa contenance retrouvée, le Colosse de Snákr croisa ses bras puissants sur sa large poitrine en mirant le spectacle savoureux que lui offrait ce festin inédit. Ses yeux brillèrent lors que la supposée lame légendaire fut dévoilée, une lueur de désirs enflammant les prunelles ternes.

Et puis, dans le pesant silence de la longère, la main d’Harding laissa fuser un éclat d’argent. Le couteau qu’il avait chapardé à la table du Jarl vint se planter entre ses deux donzelles, tremblant longtemps dans le plancher souillé. Flanqué de ses « Gars », les plus rudes fils de putes combattants des trois îles, les pas d’Harding résonnèrent alors qu’il s’avança entre les deux femmes désormais prétendantes. Que le contraste pouvait être saisissant… Quiconque aurait bien pu croire un miroir déformant placé entre ces deux-là. Puis, Harding saisit l’assemblée de sa voix aussi froide et creuse que si elle surgissait du fin fond d’un puit :

"Ci-git le moyen de régler la question !" Le fer froid plongeant dans les chairs comme le sang le plus rouge ! D’un mouvement de menton, Harding désigna le couteau planté dans le sol. "Certes, la garce n’apparait pas sébile en main comme une mendiante… Surgir ainsi sur Born, épée légendaire en main…" Harding mima d’exagérés frissons tout en louchant un instant sur la lame en question. Dépassant Ingvald Asgeirson à la carrure semblable, l’Höfðingi se stoppa non loin de Sigrun. "Ah, là, vous voilà rebelle ! Hardie, intrépide ! Une véritable fille de Jarl qui marche dans les pas de ses illustres prédécesseurs !" Là-dessus, il lui adressa un regard de reproche. "Prétentions infondées tant que vivre celui-ci, un index vindicatif désigna le Jarl dont un regard sans équivoque ne pleurerait point le trépas, et que respirera celle-là !"

D’un coup de botte, Harding ébranla une nouvelle fois le couteau planté dans les planches. "Ci-git, , le moyen de régler la question !" Ses yeux, enjoués, pétillaient de malice alors qu’il avait presqu’hurlé ces mots d’une voix rude et puissante. Si ses mots pouvaient s’adresser aux deux donzelles, quiconque comprendrait qu’ils étaient plus particulièrement destinés à une héritière. "Peut-être en récolterez-vous quelques remarques bien senties…" Comme il avait lui-même récolté après avoir massacré frères et père. "Oh, mais c’est qu’jamais fratricide n’a siégé à la table du Jarl, !"

Là-dessus, l’Höfðingi heurta fort son torse de son poing fermé. Une fois. Torrhen et Wulfrik en firent de même. Deux fois. L’ensemble de ses Gars l’accompagnèrent. Trois fois. Au concert se joignirent tant de Capitaines. Quatre fois. Et la foule des guerriers Snakrsons dévoués d’heurter frénétiquement leurs poitrines de leurs phalanges closes. Cinq fois. Il suffit de cinq fois à Harding pour invoquer le tonnerre de Vatn pour couvrir sa retraite vers les rangs de ses partisans. Sous la cacophonie des heurts guerriers de son peuples, il dépassa Ingvald Asgeirson tout en lui glissant quelques mots que le brouhaha interdit aux oreilles indiscrètes.

"De Guerrier à Guerrier, il est des combats dont on ne peut triompher sans alliés !"

Retourné dans les rangs de ses Gars, Harding s’arrogea une coup dont il martela une table pour réclamer le silence de ses hommes. "Votre festin, votre maison, vos règles… Jarl Bien-Aimé !" L’ironie de ces mots prononcés une nouvelle fois face à péril qu’il ne représentait lui-même pas encore trempait avec succulence les mots du Colosse de Snákr. "Mais quelle pitié de voir vos querelles de famille venir ruiner pareille chère !" La situation avait changée et un imprévu venait de surgir dans les plans d’Harding. Pour autant, Bras-Rouge apparaissait comme terriblement affamé. "Quand bien même nous autres, Snakrsons, aimons à festoyer sur les dépouilles d’autrui !" La longère fut, alors, balayée par des rugissements hilares !
Revenir en haut Aller en bas



We. Are. Ascended.

We seek the monsters that you fear the most. We chase the nightmares that haunt your cowardly dreams. The deadlier the prey, the more we exalt in the hunt, the more we honor our gods. This harsh land breeds the savage... and we revel in it.

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com
Message posté : Ven 20 Avr 2018 - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Jarl de Kolmen Kirosi
Infos de base∞ Nombre de messages : 1408
∞ Nombre de messages RP : 195
∞ Âge du personnage : 62 ans
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Jarl de Kolmen Kirosi
∞ Statut : Veuf
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:
    Lorsque la voix de Thorbjörn s'éleva, Sigrun commença par l'ignorer avant de finalement tourner la tête afin de lui décrocher un regard plus que dédaigneux. Un bref sourire moqueur ourla ses lèvres tandis qu'elle soupirait profondément avant de répondre d'une voix qui se répercuta sur tous les murs du bâtiment. Même sans avoir une carrure exceptionnelle, la jeune femme savait en imposer.

    « N'importe qui en effet, pourtant je suis la seule a en avoir été capable. Les membres de sa propre famille ont préféré se pavaner sur les mers en se faisant passer pour de pseudos pirates, ou alors se complaire dans un rôle qui n'était pas le leur. » Ses yeux se posèrent sur Adelheid avant qu'elle ne reprenne. « Je n'ai aucun ordre à recevoir d'un vulgaire repris de justice qui ne doit son poste dans l’Élite qu'à raison de son lien familial avec le Jarl. Ma place est sur le trône du Jarl tandis que la vôtre est à pourrir dans une prison, comme n'importe quel pirate qui a enfreint la loi. »

    Elle leva une main gracile, mais ferme, qu'elle agita comme pour indiquer qu'elle n'avait aucune envie de discourir avec lui. Après tout, même si la jeune femme était une enfant illégitime, elle était placée avant Thorbjörn dans la liste des héritiers au poste de Jarl – comme tous les enfants d'Adalrik et leurs descendants enfants – il était donc logique qu'elle se sente plus légitime que lui dans cette pièce ! Bien évidemment, jusqu'à présent aucune preuve n'avait réellement été faite sur sa naissance, mais au vu de son comportement, la jeune femme n'allait pas se laisser impressionner par une personne qu'elle considérait comme un criminel, avis partagé par plus d'une personne dans cette salle à n'en pas douter.

    Mais avant que la jeune femme ne puisse à nouveau prendre Adelheid ou le Jarl à partie, Harding décida de se mêler de ce petit imprévu. Lorsque son arme se planta entre les deux jeunes femmes, Sigrun posa un regard insondable sur lui, le dévisageant sans la moindre gêne. Il fit un discours et un... spectacle particulièrement surprenant, du moins pour quelqu'un qui n'était pas habitué aux démonstrations de force. Mais ce n'était pas le cas de la jeune femme qui avait dirigé une troupe entière de mercenaire sur le continent, elle ne se laissa donc pas impressionner et esquissa même un sourire lorsque l'homme eut terminé.

    « Voilà un discours que j'apprécie. Mon idée initiale était de réclamer mon titre en brandissant la tête de ma chère demi-sœur, mais Ingvald m'a persuadée de me montrer plus diplomatique. Je suis venue ici afin de vous faire savoir à tous quelles sont mes intentions. » Ses yeux se posèrent sur Adalrik. « Mon cher père, vous n'êtes pas sans savoir que tous les habitants de Kolmen Kirosi ne partagent pas votre vision de la paix. Pensez-vous qu'il soit prudent de me mettre au défi de vous détrôner pour obtenir la place qui me revient de droit ? Ou croyez-vous que je n'en sois pas capable ? »

    Un lourd silence suivit ses paroles, il n'était pas nécessaire d'être un génie pour comprendre ce qu'elle sous-entendait. Sans attendre plus longtemps, la blonde s'approcha du poignard toujours fiché dans le sol, puis l'arracha sans la moindre difficulté. Elle n'esquissa toutefois aucun geste destiné à menacer le Jarl ou sa famille. Au lieu de cela, ses prunelles se posèrent sur Harding.

    « Si j'étais née homme, je sais que nous aurions été très semblables, malheureusement la nature m'a faite légèrement plus attrayante que vous, sans vouloir vous vexer. » Un sourire moqueur ourla ses lèvres. « Je sais que nous partageons ce goût pour le combat et je suis certaine que nous saurons tous les deux trouver un terrain d'entente.... »

    Encore une fois, il n'était pas utile de chercher bien longtemps ce qu'elle sous-entendait. Ses prunelles se glissèrent une dernière fois vers Adalrik alors qu'elle soupirait légèrement.

    « Mes chers, festoyez donc, je ne suis pas venue gaspiller toute cette bonne nourriture ! Portez un verre à mon honneur, celui de votre future Jarlesse. »

    Ingvald commença à s'agiter derrière elle, signe qu'elle allait très bientôt quitter les lieux, mais elle ne résistait pas à l'envie de guetter les dernières réactions des personnes autour d'elle.


    • Petite relance avant la conclusion de dimanche comme deux réponses le nécessitaient, vous pouvez encore poster d'ici-là si vous le souhaitez !
      Dernière relance dimanche matin, après quoi l'intrigue prendra fin !
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 20 Avr 2018 - 20:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Snakr - Marchand
Infos de base
Marchand - Voleur - Receleur

∞ Nombre de messages : 1899
∞ Nombre de messages RP : 130
∞ Âge du personnage : 27 ans
∞ Caste : Marchands
∞ Métier : Receleur
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : Présentation
Carnet d'adresse
Carnet de RP
Journal de bord
Compétences et inventaire
Défis
Galerie
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
4/10  (4/10)
Description sommaire:
La Festin
Logan Skall
••••

La tension était palpable, au final, il y avait peu de chance que Shanga et moi finissions dans le même lit ce soir. Son employeur et maître était menacé de mort car convoité était son trône, mais je dois bien avouer que cette histoire m'intéressait au plus haut point. Thorbjorn avait élevé sa forte voix contre celle de la guerrière, mais malheureusement pour lui, son passé de pirate sanguinaire ne devait certainement pas être inconnu à la grande Sigrunn. La réputation de Thorbjorn en tant que "le Fléau" lui précédait à celle d'Elite de l'Herr j'en ai bien peur. Pour le coup, ce n'est peut-être pas plus mal que mon nom de pirate n'est pas été plus retenu que ça. Après tout j'étais "le collectionneur" et non "la tornade sanguinaire".

Ce fut au tour d'Harding de se donner en spectacle, ce qui ne m'étonnait guère de lui, il ne pouvait pas encadrer le Jarl. Lorsqu'il frappa son torse, j’arquais un sourcil d'incompréhension, puis ses gars reprirent, puis Amalrik frappa lui aussi son torse, quatre fois en même temps que d'autres capitaines. Je dois avouer que je n'ai pas réagit, je fus pris de court par cette célébration. Trop occupé à rester concentrer et à imaginer ce que Sigrun donnerait sur le trône des Kolmen. Courrions-nous à la guerre directe entre les îles ? y aurait-il une alliance faite avec Snákr ? Serait-elle au détriment de Fálki ? Choisirait-elle plutôt de préserver cette pais puisque Fálki est la terre de sa mère ? Donnerait-elle un nouveau souffle à Bjǫrn ? Cette guerre qui vit dans son coeur ne garantirait pas une paix moins fragile que celle existante ? Harding ne peut voir Adalrik en peinture, mais cette femme, aussi dénudée de pénis soit-elle, semble lui plaire dans son comportement totalement guerrier. Si s'assoit sur le trône une femme aussi couillue qu'un Snákrson, peut-être Harding sera moins agressif envers cette île ? Et Si Sigrun fait de se trône son siège, les relations avec Gamall n'en seraient-elles que meilleures ? Que deviendrait Tomas Creo, favori du Jarl ? Beaucoup trop de questions se soulevaient à la simple pensée de cette perspective d'avenir. Mais pour l'heure, Sigrun s'en retournait à sa vie, après avoir mis le feu aux esprits des habitants, et de la haute noblesse. La vie allait continuer, mais elle allait changer, et sans doute que pour d'autres, elle allait s'avérer être plus courte que prévue...

Après le départ de Sigrun, il y eut un grand moment silencieux, le doute, les regards croisés, échangés, soucieux. Mais je n'avais pas changé, moi, je restais le même quoi qu'il arrive. On pouvait bien changer de Jarl, cela m'importait peu. Mon commerce ne dépend pas de qui se couche dans des draps de soi, et de qui pose son noble fessier sur le siège le plus confortable des trois îles. Mon commerce c'est moi, et personne d'autre. Il était temps alors pour moi d'aller retrouver Tomas Creo...



••••

code by Wiise
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com
Message posté : Dim 22 Avr 2018 - 10:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Jarl de Kolmen Kirosi
Infos de base∞ Nombre de messages : 1408
∞ Nombre de messages RP : 195
∞ Âge du personnage : 62 ans
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Jarl de Kolmen Kirosi
∞ Statut : Veuf
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:
    L'intervention de Sigrun avait fait passer l'envie de festoyer à toutes les personnes présentes dans la salle ! Nul doute qu'à l'extérieur, les habitants de Bjǫrn et des îles voisines continuaient à ripailler sans se soucier de ce qui pouvait bien se produire ailleurs. Le Jarl eut un profond soupir qui se répercuta contre tous les murs de la salle, mais étrangement, son visage restait neutre, voire ouvert alors que ses yeux se posaient sur celle qui prétendait être sa fille. Il l'avait ouvertement nié, mais comment en être sûr ? Même les personnes les plus honorables avaient des secrets bien enfouis et celui-ci remontaient à bien des années.

    L'homme se redressa enfin, mais resta derrière sa table, un peu comme s'il ne considérait pas Sigrun comme un véritable danger. Pourtant, elle venait de menacer ouvertement sa propre fille, il aurait été logique de l'arrêter et de l'emprisonner ! Cependant, le Jarl ne donna pas cet ordre. Il savait certainement qu'en faire une martyr serait la meilleure chose pour légitimer ses accusations.

    « Je suis navré que vous pensiez tout ce que vous dites. Votre vie est faite de haine et de batailles, mais Bjǫrn est une île de paix, preuve s'il en faut que vous n'avez pas votre place ici. Une dernière fois, je vous informe tous les deux que si vous tentez à nouveau de vous en prendre, verbalement ou physiquement, à ma fille ou moi-même, cela sonnera la fin de votre périple. »
    « Des menaces ? »
    « Non. Une simple information. Vous serez traité comme n'importe quel criminel ? »
    « Un membre de votre propre famille ? Je croyais que vous leur offriez toute la protection nécessaire ? »

    Le ton était mesquin, mais le Jarl ne releva pas. Il s'installa à nouveau et adressa un signe au soldat de l’Élite qui se tenait non loin de lui, près à intervenir en cas de besoin. Sans perdre davantage de temps, l'homme s'approcha de Sigrun et de son garde du corps afin de les « inviter » à quitter les lieux. Cette fois-ci, la jeune femme ne se fit pas prier et effectua un volte-face avant de se diriger vers la sortie, glissant au passage le poignard de Harding dans sa ceinture.
    Elle quitta les lieux pour de bon et les serveurs et scaldes se mirent aussitôt à déambuler entre les tables pour tenter de faire oublier l'incident qui venait de se produire....




    L'intrigue se termine ! Merci aux gens qui ont participé ! Nous vous listons les différentes récompenses que vous recevez suite à votre participation depuis le début de l'intrigue :

    Tournoi :

    Eldrid : 300 PA + 150pts de renommée + 500pts d'XP en combat
    Svein : 300 PA + 150pts de renommée + 500pts d'XP en combat

    Thorbjorn : 600 PA + 300pts de renommée + 1 000 points d'XP en combat
    Amalrik : 600 PA + 300pts de renommée + 1 000 points d'XP en combat
    Astrid : 600 PA + 300pts de renommée + 1 000 points d'XP en combat

    Swanhilde : 1'200PA + 600pts de renommée + 1 500 points d'XP en combat

    Dieter : 2'000PA + 900pts de renommée + 2 000 points d'XP en combat + une dague en fer de niveau 5.
    Runa : 2'500PA + 1'200pts de renommée + 2 500 points d'XP en combat + une arme unique de ton niveau que tu pourras « acheter » gratuitement dans la boutique générale.


    Marché :

    Sigrid : 6 yeux d'Arachnomorph.
    Logan : 10 cuirs de Sombral et 10 pavots des roches.
    Svein : 10 minerais de fer.
    Thyra : 20 minerais d'acier de Gamall.
    Hellä : 10 fibres de lin.
    Gabriel : 10 minerais d'Obsidienne
    Adelheid : 1 familier de son choix (à « acheter » gratuitement dans la boutique générale).
    Eldrid : 1 dague en fer de niveau 1.


    Festin :

    Elma : 300PA.
    Harding : 300PA.

    Chaque participant recevra +100PA à sa récompense précédente !
Revenir en haut Aller en bas





Le festin (sujet général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kolmen Kirosi ::  :: Geôles :: Archives des pérégrinations :: Archives des intrigues :: Intrigue 1-