AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Herkja » the gods will always smile on the brave women

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Guerrier

avatar
Guerrier
Infos de base∞ Nombre de messages : 46
∞ Nombre de messages RP : 1
∞ Âge du personnage : vingt-six (26) cuvées qui lui sont accordées par les déités, coude levé à leur santé et leur prospérité.
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Change-peau (faucon pèlerin au pennage singulièrement noire), membre de l'Hyrða, gardienne de Þoka et protectrice du peuple des fálkidottir.
∞ Statut : mariée à Ingulfrid Andóttir, sa compagne des dix dernières années. Elles sont mères de deux filles, Auslaug (8ans) et Thyri (5 ans), conçues pendant les célébrations de Tveirbinda.
∞ Liens rapides :
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:
Dim 10 Déc 2017 - 4:19 Message | (#)

• Nom : elle porte dans sa chair la prestance de tous ses ancêtres exploratrices et navigatrices de profession; c'est que chaque phonation est une énième piqûre de rappel quant au devoir qu'incommode son ascendance. Lourd d'histoire et d'honneur, elle est née sous l'astre des Víðarsóttir, les femmes guerrières de Fálki.
• Prénom : apanage de l'une des plus puissantes guerrières fondatrices de Fálki, il est empreint de fierté, de droiture et d'honneur. Herkja, la change-peau, la protectrice de Þoka.
• Sexe : amazone falkidottir bercée de la féminité de Sigrún.
• Âge : les dieux lui ont accordé vingt-six (26) foulées prolifiques en cette existence terrestre. Ils ont été bons avec elle et ne s'écoulent pas un seul jour sans que la gardienne des montagnes ne les en remercie.

• Caste : la prétention de ses intentions sont aussi nobles que celle de l'incarnat du guerrier.
• Métier : elle est conditionnée depuis le début de l'adolescence à protéger et défendre les habitants de Fálki. Change-peau (forme du faucon pèlerin), elle est membre de l'Hyrða et gardienne de Þoka. Elle a cette particularité de ne pas nécessité l’ingestion de potions alchimiques pour la métamorphe ; c'est une malédiction qu'elle a pourtant su apprendre à maîtriser.

• Situation maritale : mariée à sa compagne des dix précédentes années, Ingulfrid Andóttir. Heureuses en ménage, elles sont mères de deux filles : Aslaug (8 ans, portée par Ingulfrid) et Thyri (5 ans, portée par Herkja).
• Orientation : on lui a trop souvent reproché de penser comme un homme pour qu'elle n'apprécie pas les mêmes choses qu'eux ; elle est homosexuelle et n'a jamais caché ses préférences pour les farouches falkidottir de son île natale.

• Famille : Les Víðarsóttir de Fálki comptent parmi les plus anciennes lignées fondatrices de l'île, un détail dont elles ne se montrent pas peu fiers. Les membres de cette famille ont pour réputation d'être impétueuses, belliqueuses et bruyantes. Famille presque entièrement féminines, on compte peu d'héritiers mâles dans leur lignage (dont la plupart sont confiés, à la naissance, à leurs pères biologiques). Les Víðarsóttir ont pour terres une ferme en bordure de La Roise, qu'elles se sont vues mystiquement offrir par Sigrún à la colonisation de l'île pour leur soutien indéfectible. Bien que la majorité de ses membres préfèrent habitées dans la capitale de Þoka pour y servir et protéger la Hǫfuð et sa famille, quelques-unes demeurent tout de même sur la ferme qu'elles entretiennent avec fierté et vigueur. De mémoire de falkidottir, les femmes de la famille Víðarsóttir ont toujours loyalement servit sous les ordres de la Hǫfuð et d'aucunes n'auraient jamais osé remettre en doute les décisions de la meneuse des falkidottir. De mères en filles, les Víðarsóttir sont de farouches guerrières, redoutables stratèges militaires sur le champ de bataille et réputées pour leurs tatouages d'appartenance familiale. Traditionnellement, elles ont toujours siégé aux côtés des Systndóttir à titre de conseillères. Famille dévotieuse, les Víðarsóttir placent aveuglement leurs vies entre les mains des dieux qu'ils louent avec ferveur, crainte et admiration. C'est qu'ils sont convaincus que les dieux tissent un destin pour chacun d'entre-eux et qu'il faut savoir l'atteindre.

À son ascension à la tête de la famille au tournant de l'an 561, Torvi Víðarsóttir était une exploratrice réputée pour ses talents de navigation et ses connaissances géographiques de Kolmen Kirosi, qu'elle a étudié une grande majorité de son enfance et de son adolescence. Elle dirigeait, dit-on, de nombreuses expéditions de reconnaissance à travers la mer du Sud et le continent de Galmall. À force de voyages, cependant, on raconte qu'elle a laissé son âme se corrompre par la cupidité, ce qui aurait déplu à la déesse Stjarna qui nourrissait pour le peuple des falkidottir autre fatum que les guerres de conquérance et d'enrichissement matériel. On raconte que la déesse lui serait apparue dans un rêve sous la forme d'un faucon géant pour lui jeter une malédiction en réponse à ses velléités indignes. Aux origines un mythe dont la véracité s'est égarée avec le temps ; l'on sait pourtant que les ambitions de Torvi ne changèrent jusqu'à ce qu'elle meurt des suites d'un quatrième accouchement.

malédiction proférée par la déesse (bien qu'il en existe des variantes au sein même de la famille): « les ailes d'un faucon mènent à l'honneur, comme ses serres amènent la mort. »

fief de la famille : une ferme de taille moyenne, nichée en bordure de la rivière de La Roise. C'est une terre qui leur appartient depuis des temps immémoriaux et que les hommes de la famille entretiennent avec un attachement non-dissimilé. On y compte quelques bêtes (notamment des moutons et des chèvres) et des champs agricoles.
blason : un serpent de mer bicéphale. Leur blason est peinturé sur chaque bouclier des guerrières Víðarsóttir.
devise : « Trust in the gods. »

→ branche principale (=la matriarche, son époux, et leurs enfants).

Torvi Víðarsóttir (PNJ), dite l'Ourse, était une exploratrice falkidottir au service des Systndóttir et conseillère de la précédente Hǫfuð. Elle a vu son âme corrompu par la cupidité lors d’excursions prolongées dans la mer du Sud. Elle est morte au cœur de l'an 577, en donnant naissance à sa troisième fille, Herkja.
Siggy Víðarsóttir (JOUABLE), elle est la sœur cadette de Torvi. C'est également elle qui a élevé ses nièces, sa sœur continuellement partie en excursion en mer. Elle ne s'est jamais mariée et n'a jamais eu d'enfant ; elle considère d'ailleurs les filles de sa sœur comme ses propres enfants et les aime comme tel.
Þuriðr Víðarsóttir (JOUABLE), elle est la sœur cadette de Torvi. Elle a contribué à l'éducation de ses nièces.
Bera Víðarsóttir (JOUABLE), la fille aînée de Torvi et actuelle cheffe de la famille. On dit que sa taille est aussi imposante que celle de feu sa mère, dont elle passe pour lui ressembler physiquement.
Gyrda Víðarsóttir (JOUABLE), la fille cadette de Torvi. Elle est la seule descendante de la famille à ne pas partager la même pigmentation de cheveux.
Ubbe Ødegardsson (JOUABLE), il est le seul fils de Torvi Víðarson et fut élevé à Snákr par son père biologique et sa nouvelle épouse.
Herkja Víðarsóttir, elle est la troisième et dernière fille de Torvi. C'est que sa mère a trouvé la mort en lui donnant naissance. *voir l'histoire du personnage.
Ingulfrid Andóttir (JOUABLE/SCÉNAR), épouse actuelle d'Herkja.
Auslaug (PNJ), elle est la fille d'Herkja et sa compagne. Elle fut conçue pendant les célébrations de Tveirbinda et portée par Ingulfrid. Elle est âgée de huit ans.
Thyri Víðarsóttir (PNJ), elle est la fille d'Herkja et de sa compagne. Elle fut conçue pendant les célébrations de Tveirbinda et portée par Herkja. Elle est âgée de cinq ans.

→ branches cousines (=la famille éloignée, les oncles/tantes, les cousin(e)s et leurs enfants).

Libre à créer. Prendre contact avec Herkja pour plus d'informations.


Mental

• Description mentale :
féministe ¤ diplomate ¤ enjôleuse ¤ mordante ¤ mécène ¤ consciencieuse ¤ hardie ¤ coriace ¤ sagace ¤ opiniâtre ¤ probe ¤ féale ¤ facétieuse ¤ novatrice ¤ belliqueuse ¤ impulsive ¤

Herkja est une féroce guerrière falkidottir qui combat aux côtés des autres femmes de l'île, réputée fin stratège et agile au combat. Tout comme ses ancêtres, elle partage un sens inné pour les soifs de découverts. On dit qu'elle passe pour ressembler à sa mère, mais davantage par son côté opiniâtre et novateur (son âme n'étant corrompu par la même cupidité qui rongea le cœur de sa mère en fin de vie). C'est une femme intègre dont la fidélité absolue pour le peuple de Fálki et de l'Hǫfuð est admirée, félicitée et reconnue. On lui reconnaît cependant une certaine capacité à se montrer vicieuse avec les ennemis de son peuple ; on la dit même capable d'extrême violence et de cruauté lorsqu'elle est exigée. Conseillant sagement les autres membres de l'Hyrða et son entourage immédiat, elle prêche également la bienveillance des dieux. Maternelle, elle éprouve une profonde affection pour ses filles qu'elle éduque conjointement avec son épouse. Séductrice et réputée enjôleuse, pourtant, elle ne s'est jamais montrée infidèle et réserve ses meilleures attentions pour son épouse des dix dernières années. Elle tient de sa famille son côté belliqueux qui la pousse parfois à l'amener à se montrer peu lucide et irréfléchie. C'est que son tempérament d'un naturel farouche et opiniâtre, put lui faire montre du plus bourru des entêtements.

• Comment votre personnage considère les membres des îles voisines ? Et de Galmall ? d'un naturel audacieux et initiateur, Herkja s'est toujours montrée très curieuse quant aux autres peuplades de ce monde. Il va s'en dire qu'elle ne s'en montre pas moins prudente, elle qui voyage à travers le continent pour les intérêts et la protection de son peuple. Elle conserve quelques animosités non-dissimilées pour les snákrson et leur tempérament de conquérant violent (plus particulièrement encore pour leur perception de la femme dans leur société). En revanche, elle apprécie les habitants des Bjorn, qu'elle considère comme des voisins agréables et discrets avec lesquels il fait bon de conserver et échanger.
• Quelle vision votre personnage a-t-il du rôle de l'homme et de la femme ? Herkja a grandit selon des préceptes d’égalité et d'équité ; c'est que les natifs mâles de Fálki ont presque la liberté de tout apprendre, à la quotidien qu'ils n'empiètent pas sur les fondations de leur société exclusivement matriarcale. Dans cette optique, elle ne comprends donc pas l’infériorité des femmes sur les autres îles et leurs restrictions sociales à de nombreux égards. Elle juge indigne une femme qui ne ferait pas valoir ses velléités et ses droits auprès de son époux, et n'éprouve pas plus de pitié pour celles qui s’apitoient sur leur sort d'épouse malheureuse en ménage. C'est que les femmes devraient être seules maîtresses de leur destin, puisque les dieux souriront toujours aux femmes braves.
• Que pense-t-il du système d‚échelle sociale ? elle la conçoit mal, elle qui n'a jamais manqué de rien et qui s'est vu élevé à un autre échelle de la hiérarchie après sa nomination en tant que membre de l'Hyrða. Elle condamne pourtant ses injustices, ayant même fait libre tous les esclaves servants sous son toit ; c'est que ceux qui y sont demeurés le font bien par plaisir et rémunérés pour leurs services. Elle juge pourtant qu'un esclave traité correctement par un maître ne devrait pas se plaindre de sa condition, sachant que nombre de femmes, d'hommes et d'enfants libres ne peuvent profiter d'un repas à tous les soirs.
• Quelle est son ambition ultime ? c'est que l'on pourrait la jugé indigne de l'Hyrða si elle laissait son cour se corrompre de cupide ambition. Pourtant, il n'y a pas plus grand désir en son cœur que de voir Fálki et ses habitants progresser dans la prospérité et la sécurité. Elle n'aspire pas moins à ça, elle qui n'apprécierait pas voir ses efforts et sa dévotion pour son peuple s'évaporer en vain. Ce n'est pas pour autant qu'elle craint l’expansion et les découvertes si tant soient-elles faites dans une idée de prospérité.


Physique

à défaut d'être la plus grande héritière de sa sororité, Herkja ne peut renier les caractéristiques physiques inhérentes à son ascendance; pourvue d'une chevelure aussi sombre que le pennage de l'animal en lequel elle a pour malédiction de se transformer, les reflets bleus de sa crinière rappellent la couleur de la suie après un incendie. Sa peau mate est rehaussé par la couleur clair de l'iris de ses yeux ; un regard dont l'on a souvent souligné la ressemblance avec la neige bleue au flanc d'une montagne assiégée de l'île. Son nez allongé et arrondi, dont elle partage la forme avec l'une de ses tantes, lui ont valu l'affublation d'horribles et moqueurs sobriquets dans son enfance par ses sœurs et camarades de jeux « Herkja-face-de-croac » l'offusque encore odieusement. Son corps élancé et filiforme, pourtant, à de quoi vous ravir les hommes (et les femmes) le contemplant. Sous le nombril, les lézardes de sa première grossesse dont elle a violemment étirée la peau.
Son corps est marqué de tatouages significatifs ; sur la gorge, l'emblème du serpent de mer bicéphale et dans le dos, tel les ailes d'un faucon, sont gravées des incantations faites aux dieux.


Histoire

** À noter qu'il s'agit d'une liste non-exhaustive des événements clés de la vie d'Herkja. Ainsi, certains passages sont laissés flous par endroit, et ce de façon volontaire, afin de faciliter l'intégration future de liens importants. **

AN 577 | naissance d'Herkja Víðarsóttir sur le drakkar de sa mère lors d'une expédition dans la mer du sud. Elle est née, selon la légende, sous le pennage sombre d'un faucon pèlerin qui piailla, dit-on, un jour et une nuit entière, réclamant le réconfort de sa mère. L'oiseau se changea ensuite, au bout de deux jours assourdissants, en un nourrisson rose tout juste né et affamé. De retour à Fálki, l'on ne crut pas les paroles folâtres des navigatrices et l'on confia l'enfançon à sa tante Siggy. Le corps de Torvi Víðarsóttir fut brûlée sur les eaux calmes de La Roise avec son drakkar.

AN 581 À 587 | l'éducation de la petite Herkja est l'effort commun de la participation de toutes ses tantes et de ses sœurs aînées, mais également des professeures qui lui ont assurent la transmission d'une éducation ferme et assidue. Elle ouvre sur curiosité sur un vaste champs d'apprentissages et de nouvelles connaissances. On lui découvre notamment un intérêt naturel pour la géographie.

AN 583 | au jour de leur sixième anniversaire, les fillettes falkidottir ont pour tradition de recevoir un faucon pour animal de compagnie, volatile emblématique de la fondatrice Sigrún. Il leur incommode à chacune de nourrir et dresser convenablement leur oiseau afin d'en faire des partenaires de choix. À l'occasion d'une cérémonie de Þoka, Herkja prénomma le sien Stjarnsson, en l'honneur de la Déesse. On raconte qu'un lien particulier a unit la fillette à son faucon qui lui obéissait presque au doigt et à l’œil. C'est que bon nombre de fillettes du même âge jalousèrent la proximité d'Herkja à son animal et la facilité avec laquelle l'avait-elle, semble-t-il, dressé.

AN 588 | à l'âge de dix ans, elle est initiée à un enseignement plus spécifique. En raison de ses affinités naturelles pour la géographie, elle entame un approfondissement de ses connaissances pour les cartes de Kolmen Kirosi. Il est même question de voyages dans un avenir plus ou moins rapproché.

AN 590 | les sœurs d'Herkja l'incite fortement à participer au rituel traditionnelle des change-peau. C'est que les circonstances nébuleuses de sa mis au monde et les légendes à son sujet sont un sujet récurent dans la famille. Ainsi, lors du rituel, prend-t-elle la forme d'un faucon pèlerin au plumage particulièrement sombre. Ses apprentissages sont brusquement interrompus et son éducation est alors prise en charge par les membres de l'Hyrða. C'est que les dieux l'auraient destinés à tout autre fatum que celui de sa mère; la défense de la ville de Þoka et des habitants de Fálki.

AN 593 | on célèbre le mariage d'Ingulfrid Andóttir et Herkja Víðarsóttir, respectivement âgées de dix-huit et seize ans. Les festivités se déroulent sur l'espace de trois jours et trois nuits sur les terres de la ferme Víðarsóttir

AN 595 | Ingulfrid participe pour une première fois au Tveirbinda et s'unit à un snákrson. Quelque neuf mois plus tard, elle donne naissance à une fille, Auslaug que les conjointes élèveront ensemble.

AN 598 | elle accueil favorablement l'ascension d'Eldrid Systndóttir au pouvoir en tant que nouvelle Hǫfuð. Elle participe pour une toute première fois au Tveirbinda et s'unit, l'instant d'une nuit, avec le même snákrson que son épouse. La même année, elle donne naissance à une fille, Thyri.

AN 600 | à l'âge de vingt-trois ans, elle rejoint officiellement les rangs de l' Hyrða.

AN 603 | année actuelle de jeu.

YOU COULDN'T KILL ME IF YOU TRIED FOR A HUNDRED YEARS.
Histoire générale du personnage.

C'est au tournant de l'an 577, juste au moment, dit-on, que la pénombre était chassée de l'aurore, que naquit dans des circonstances nébuleuses la troisième fille de Torvi Víðarsóttir, une native falkidottir reconnue pour ses connaissances en navigation par l'entièreté des habitants de l'île. Pourtant, les histoires diverges quant à la mise bas de cette enfant sur le drakkar du Serpent aux ailes de bois dont les premiers crient furent entendus sur les eaux de la mer du sud ; quelques-unes prétendent que Torvi n'accoucha non pas d'une fillette ce jour-là, mais d'un oisillon de faucon qui piailla et hurla des heures durant, tenaillé par la faim et à la recherche de la chaleur réconfortante de sa mère. L'on raconte pourtant que, que dans ses divagations agonisantes, Torvi prénomma le volatile en déclarant qu'il était issu d'une malédiction de la déesse Stjarna avant de mourir des suites de saignements incessants après la mise bas. En vertu des croyantes traditionnelle des falkidottir, l'on ne tua pas l'animal (que certaines qualifièrent même d'abomination), mais l'on préféra tout de même enfermé oisillon dans une cage de bois pour le ramener aux sœurs de l'île. Les légendes racontent qu'au bout de deux jours de navigation vers leur terre natale, les femmes de l'équipage trouvèrent une fillette affamée, recouverte de sang et de plumes dans la cage. Magie noire, malédiction ou cadeaux des dieux, les femmes se disputèrent quant au présage de cette naissance, ne sachant si elle n'avaient pas été victimes des dieux pour leur comportement indignes de conquérantes.

Toujours est-il que, de retour de voyage, c'est un enfançon vigoureux que l'on confia à Siggy et Þuriðr, les sœurs de la défunte, restées à Þoka pour conseiller la Hǫfuð. Des jours durant, l'on festoya donc pour la mort de Torvi qui s'en était allée rejoindre les dieux, mais plus encore pour la naissance d'une nouvelle enfant. Le corps de Torvi fut envoyée en mer et brûlée avec son drakkar, pour qu'elle puisse à tout jamais écumée les mers de l'autre-monde aux côtés des dieux. Aux rumeurs odieuses quant à la naissance leur nièce, les sœurs Víðarsóttir décidèrent de ne pas plus y prêter l'oreiller que dans donner suites et élevèrent les filles de leurs sœurs avec autant d'amour maternelle et de tendresse. Elles s'installèrent sur la ferme familiale auprès de leurs cousines et de leurs tantes pour y élever d'un effort commun les trois filles de Torvi. Au tournant de l'an 578, alors qu'il atteignait l'âge de trois ans, Ubbe, le seul fils de Torvi, fut retourné à son père biologique sur l'île de Snákr. À cet âge, un enfant mâle conserve peu, voir pas du tout de souvenir de ses prémisses de vie et de leur court séjour sur l'île de Fálki auprès de ses amazones. Les séparations sont d'autant moins douloureuses et déchirantes, les falkidottir n'ayant aucun intérêt à garder un enfant mâle dans leur descendance. En 581, à l'âge de quatre ans, Herkja est envoyée dans une école où son éducation est prise en charge par des professeures spécialisée qui éveillent ses intérêts dans un large éventail de connaissances. Ainsi Herkja apprend-t-elle a approfondir ses notions et son savoir dans diverses champs d'études ; tout comme sa mère, Herkja partage un amour pour la géographie et la navigation. Son intérêt pour les peuplades voisines sont également perçue comme digne de l'illustre signe de Stjarna. Si bien qu'à l'âge de dix ans, et aux vues de ses intérêts, l'on initie à un enseignement plus spécifique encore, dans l'intention d'en faire une cartographe et navigatrice comme sa mère avant elle.

Au cœur de l'an 590, alors que fut célébré le treizième anniversaire d'Herkja, ses sœurs aînées l'incitent à participer aux traditionnelles cérémonies falkidottir des changes-peaux. Si la benjamine hésite longuement à se joindre aux participantes (en raison des défaillances dont certaines peuvent souffrir après l'ingestion de la potion), elle se laisse finalement convaincre. Parallèlement, les sœurs souhaitent-elles mettre fin aux divagations quant aux circonstances de naissance de leur cadette qui sont un sujet récurent lorsqu'elles côtoient d'autres falkidottir de Þoka. Au cours de la cérémonie, Herkja n'a besoin de l'ingestion d'aucune potion et prend l'apparence d'un faucon pèlerin au pennage singulièrement sombre. Estomaquée par la facilité avec laquelle la jeune native de l'île prend forme, elle est prise en charge par de vieilles guerrières, autrefois membre de l'Hyrða qui voit en elle tout le potentiel de la relève dont elles ont besoin. Ses apprentissages auprès de ses maîtres sont brusquement interrompus et on l’embringue alors à devenir une guerrière chevronnée à et à parfaire ses maîtrises de la transformation. C'est dans ses années auprès des vieilles femmes qu'Herkja rencontra Ingulfrid Andóttir, une autre guerrière en devenir. Les deux femmes se plaisent alors mutuellement et se courtisent des années durant, Herkja ayant jusqu'à offrir un chaton à Ingulfrid, comme il est de coutume dans les différentes sociétés de Kolmen Kirosi. Au mois d'Akarn 593, on célèbre finalement l'union d'Ingulfrid Andóttir et Herkja Víðarsóttir, respectivement âgée de dix-huit et seize ans. Elles célèbrent aux côtés de leurs familles pendant trois jours et trois nuits après desquels elles échangèrent officiellement leurs engagements matrimoniaux. Parallèlement, Herkja poursuit ses enseignements dans l'optique de devenir l'une des protectrices de Fálki.

En 595, Herkja et sa compagne ressentent le besoin de fonder une famille ; en raison de son statut d’élève de l'Hyrða, c'est à sa compagne que revient la charge de porter leur enfant. Ainsi, au cours d'une première participation au Tveirbinda, les épouses choisirent conjointement un natif snákrson pour la conception de leur enfant. Neuf mois plus tard, Ingulfrid accouche d'une fille qu'elles prénommeront Auslaug. Elles élèveront leur fille selon les préceptes de leur peuple, entourée de leurs familles. L'an 598 marque l'ascension au pouvoir de d'Eldrid Systndóttir en tant que nouvelle Hǫfuð. La même année, c'est au tour d'Herkja de participer au Tveirbinda, en s'unissant avec le même snákrson que son épouse. À l'aube d'être nommée membre de l'Hyrða, pourtant, elle y renonce momentanément à l'annonce de sa grossesse. Neuf mois plus tard, après la naissance de Thyri, Herkja reprend son entraînement pour devenir protectrice de Fálki, deux ans plus tard.
Aujourd'hui, Herkja est une membre à part entière de l'Hyrða et de la communauté des falkidottir de l'île. Elle est respectée et sa nomination à ce titre a servi à faire oublier aux habitants de l'île la disgrâce autrefois attirée sur la famille par la cupidité de sa mère. Elle habite dans une maison longue de Þoka avec son épouse, ses enfants, ses sœurs et ses tantes.



Informations complémentaires

elle ne porte qu'une seule boucle d'oreille, qu'elle retire que sur le champ de bataille. Elle a taillé le bijou à même les ossements de son fidèle compagnon ailé, Stjarnsson, mort au tournant de l'an 599 à l'âge honorable de seize ans.
lors de la transformation rituelle des falkidottir des changes-peaux, Herkja n'a pas eu besoin de l'ingestion d'une potion est s'est transformée en un faucon pèlerin au pennage singulièrement plus sombre. Les légendes concernant les circonstances de sa naissances se sont vues décuplées et l'on ne sait plus ce que du mythe ce qui peut-être une vérité.
elle et sa compagne ont conçu leurs filles lors de la traditionnelle Tveirbinda. Elles ont choisi le même snákrson pour la conception de leurs enfants, ce qui justifie l'écart d'âge entre Auslaug (8 ans) et Thyri (5 ans). Elles songent actuellement à la conception d'un troisième enfant.
sur la chair de sa gorge est tatoué le blason familiale des Víðarsóttir depuis l'âge de ses quatorze ans.
sa démarche, d'un naturel mi-chaloupée, mi langoureuse, a de quoi ravir les hommes (et certaines femmes), un quelque chose de hardi qui suggère tout autant de hardiesse sous l'édredon.
elle voue une admiration sans bornes pour les sœurs de Stjarna et leur dévotion pour la Déesse. Profondément pieuse, Herkja a le dos tatoué d'incantations et de prières accordées aux Asaris.


Informations personnelles

• Avatar : Josefin Asplund
• Crédits : avatar par MONIQUE. Personnage élaboré dans le cadre du rpg Kolmen Kirosi. ©️ Tous droits réservés aux créateurs et créatrices. Merci de respecter l'imagination et le travail de ses membres.

• Pseudo : MONIQUE. ou madame Claudette pour les intimes. Bwaha
• Âge : deux décades au compteur et quelques morceaux tombés au combat! Buzz #ripmavésicule #yowillberemember
• Divers : détient une année de baccalauréat en histoire générale. Fait actuellement dans les communications en relations humaines (première année de BAC) à l'Université du Québec à Montréal (UQÀM). Geek tatouée de la tête au pied (si vous demander gentillement, peut-être que je vous montrerai Héhé ), passionnée par l'histoire (générale) et les animaux (possède à son actif 6 cochons dinde, un chien, 4 poissons, 2 perroquets et une tarentule que j'aime tout plein beaucoup L). Papivores voraces, je sympathise avec les dinosaures et les plantes (faut bien que quelqu'un le fasse Oeil)
• Comment avez-vous connu le forum ? J'ai trouvé votre publicité sur le forum d'entraide/publicitaire/graphiste de Bazzart. Le titre m'a immédiatement interpellé, moi qui avait relégué ma carrière de rolliste sur les étagères poussiéreuses des temps révolus. Et je ne regrette absolument pas d'avoir cliqué sur le lien. Mais euh Nia Hiii
• Avez-vous des conseils à donner ? votre forum est, dans son ensemble, une véritable perle, je dois le dire! Yeah C'est que mon âme de rolliste capricieuse est liesse lorsque je me plonge dans la lecture alléchante de vos innombrables annexes Brille (c'est que je les ai bouffé des yeux, littéralement, et en demanderait plus encore! Dent) Elles sont devenues mes lectures de chevet, assurément. Keuf keuf. En plus de quoi, vous avez su magnifiquement bien mariées les diverses inspirations citées en page d'accueil (The Witcher, Dragon Age, The Guild, The Elder Scroll V : Skyrim), si bien que son croit confortablement bien installée dans un nouvel univers. Cookie Le design est très agréable et nous change des forums actuels que je trouve surchargés de codes html et css trop voyants et décalés par rapport au thème principal. Là, on dirait que le tout cadre parfaitement avec le thème ambiant du forum. C'est épuré, c'est bô. L L L

Franchement, j'ai la piqûre Kolmen Kirosi, vous pouvez être fiers de vous PC (ou pas, moi qui devait prendre le week-end pour pondre un essaie communicationnel de 5000 mots Oeil ). Je désespérais de plus en plus, moi qui ne trouvais plus chaussure à mon pied dans le monde rpg actuel. Moi qui tentais une DERNIÈRE fois de reprendre ma carrière de rolliste en main, déçue des trop nombreux derniers forums qui émergent, mais qui sont plus souvent qu'autre chose vides de sens et de contenus. Moi qui cherchais un rpg où je pourrais jouer une viking, enfin, je vous tombe dessus au PARFAIT MOMENT quoi. Quoi ? J'aimerais aussi ajouter que je suis la prem's inscrite sur votre forum et que je mérite un drakkar rien que pour moi. ( Vivi ) J'vous kiffe déjà et je vous croque le coin d'une fesse (pour apposer ma marque et mon territoire quoi Sexy 2 ).


Dernière édition par Herkja Víðarsóttir le Mer 13 Déc 2017 - 21:12, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 914
∞ Nombre de messages RP : 13
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (1/2)

1 rose de Sigrid, 1 rose de Logan ❤️
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
Dim 10 Déc 2017 - 9:51 Message | (#)

Tant d'éloges, je défaille ! Panique Merci pour ces mots doux, je suis ravie que le forum te convienne et j'espère qu'il plaira à bien d'autres que toi. L

Sur ce, bienvenue de façon officielle ! Brille

Un très beau début de fiche, tu as une belle plume qui se trouve être très agréable à lire. Brille Je me permets de préciser un petit quelque chose avant que tu n'ailles plus loin (ce qui risquerait de faire beaucoup à modifier à termes) : il n'y a pas de Jarl à proprement parler sur Fálki, il y a la Hǫfuð, la meneuse, la cheffe, mais le rôle de Jarl est cantonné au dirigeant de Bjǫrn (qui est par extension celui de Kolem Kirosi en vertu du Ráðfriðr mais aussi de l'histoire selon laquelle Brynleifr - le fondateur de Bjǫrn - était l'aîné). Cela ne change pas grand chose puisque les îles sont relativement indépendantes les unes des autres et que le Jarl se désintéresse de Fálki et de Snákr de manière générale, mais je tenais tout de même à le préciser Brille

Si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter !

Bon courage pour la suite de la fiche et que les Dieux t'accompagnent !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Guerrier

avatar
Guerrier
Infos de base
Marin

∞ Nombre de messages : 1250
∞ Nombre de messages RP : 56
∞ Âge du personnage : 28 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Marin sur un drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
2/10  (2/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
Dim 10 Déc 2017 - 11:22 Message | (#)

Bienvenue de manière officielle, même si on t'a accueillie hier soir sur la CB Yeah

Je suis vraiment super contente de lire ce que tu penses du forum, ça chasse mes craintes d'avoir fait quelque chose de trop compact et différent au niveau du design, je suis ravie de voir qu'il y a d'autres joueurs qui partageant nos goûts Nia j'espère que le forum et son fonctionnement seront à la hauteur de tes attentes/espérances Brille

Sinon je plussoie Astrid pour ton style, c'est très agréable à lire, j'ai hâte de voir la suite Amour
Bon courage pour le reste de ta rédaction et si tu as des questions, surtout tu n'hésites pas ! Sexy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Plus la patience est grande et plus belle est la vengeance. ♦️ ©️ Le Boucher de Kouta


Forgeron

avatar
Forgeron
Infos de base∞ Nombre de messages : 708
∞ Nombre de messages RP : 13
∞ Âge du personnage : 33 ans
∞ Caste : Artisans
∞ Métier : Forgeron
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides : × Présentation
× Relations
× Sujets
× Inventaire
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
3/10  (3/10)
Niveau de renommée:
2/10  (2/10)
Description sommaire:
Lun 11 Déc 2017 - 0:02 Message | (#)

Bienvenue Herkja Ballon
Ça fait tellement plaisir de te voir aussi intéressée et motivée ! Je me joins à mes amies du dessus pour te remercier chaleureusement Brille J'ai hâte d'en apprendre davantage sur ton personnage, et si tu as besoin, n'hésite pas à contacter Svein ou Astrid *BAF* Ou moi, bien sûr, mais seulement si tu te sens capable de survivre à mon charme. Héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


He's a ruthless, reckless bastard
and I'd die for him without hesitation.
©️ Centurion

Jarl de Kolmen Kirosi

avatar
Jarl de Kolmen Kirosi
Infos de base∞ Nombre de messages : 779
∞ Nombre de messages RP : 20
∞ Âge du personnage : 62 ans
∞ Caste : Nobles
∞ Métier : Jarl de Kolmen Kirosi
∞ Statut : Veuf
∞ Liens rapides : Présentation
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
0/0  (0/0)
Niveau de renommée:
0/0  (0/0)
Description sommaire:
Lun 11 Déc 2017 - 23:58 Message | (#)

Encore une fois bienvenue ! :D Je n'ai absolument rien à redire sur ta fiche. Tu as un style magnifique, épuré qui se laisse lire. Le personnage est scrupuleusement construit et tu as pris soin d'inclure bon nombre d'éléments du contexte et des annexes. Je suis ravie que tu aies passé la porte de notre forum !

Comme tu l'auras compris, tu es validé(e) ! Je t'invite dès à présent à poster les fiches de gestion de ton personnage ! Si tu le désires, tu peux aussi jeter un œil aux boutiques, que ce soit pour faire tes achats ou demander la tienne. Si jamais tu es perdu(e), n'hésites pas à consulter le guide du joueur. Pour créer des liens avec les autres joueurs, rends-toi sur la chatbox ou dans la zone de détente ! Si tu veux voter pour le forum, tu trouveras les top-sites dans l'onglet déroulant à droite de ton écran.

Tu débuteras avec un niveau 5 en combat et un niveau 4 en navigation ainsi qu'un niveau de renommée de 4 et d'une somme de 2525 pièces d'argent que tu pourras utiliser pour faire tes premiers achats.

Je te souhaite de bien t'amuser parmi nous (et j'attends mon croc sur le coin de la fesse avec impatience) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com




Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG
Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas



Herkja » the gods will always smile on the brave women

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Why do you smile all the time ? (RP libre : 1,2,3 personnes ?)
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» ♣ Enjoy life and smile ♣
» Smile(y) me back!
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kolmen Kirosi :: Carnet du voyageur :: Bureau de recensement :: Ile de Fálki-