AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour ,
  Tu as posté messages.
    Dernière visite le .

Partagez | 

Journal de bord du capitaine Sìlfrddóttir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 7 Déc 2017 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:
Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 7 Déc 2017 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

Chronologie


Avant le début


AN 573 | Astrid est née de l’union de Grunhilde Sìlfǫrddóttir et d’un Snákrson anonyme. Conçue lors de la traditionnelle Tveirbinda, elle est le troisième enfant de Grunhilde et la seconde fille de cette dernière. N’étant pas destinée à hériter, il est décidé qu’elle prendra la suite de sa tante Ragnhild, capitaine de drakkar et sentinelle des côtes de l’île, jusqu’à ce que cette dernière enfante.

ANS 578 à 589 | Comme cela est de coutume à Fálki, la jeune fille fut éduquée par l’ensemble des femmes de sa famille, mais aussi par des professeurs spécialisés qui lui assurèrent un apprentissage strict dès l’âge de quatre ans. Elle reçut une éducation large, et possède aujourd’hui encore des connaissances rudimentaires dans de nombreux domaines.

ANS 581 à 589 | Décès de sa sœur aînée Helge de la fièvre. Marquée par sa perte et apeurée par les conséquences de la colère des Dieux, elle s’empreint profondément des enseignements religieux et, en vertu de la règle de filiation matrilinéaire de l’île, elle devient l’héritière légitime de sa famille. Quelques années plus tard, sa jeune sœur Holda fait son entrée au temple de Stjarna.

AN 590 | Sa tante est brutalement assassinée par deux Snákrson lors du Tveirbinda. L’offense est absolue, on réclame largement vengeance parmi ses proches. Bouleversée et folle de rage, Astrid prend les voiles contre l’avis de sa mère pour partir à la recherche des responsables. Elle les retrouve au bout de quelques semaines à écumer les flots. Elle fait la rencontre d’Amalrik Hafson, le futur père de ses enfants, qui la blesse gravement au cours des combats. L’affrontement est sans merci, et les pertes sont nombreuses de part et d’autres mais elle parvient néanmoins à venger Ragnhild et retourner sur l’île avec la majorité de l’équipage. Elle reste plusieurs semaines en convalescence. Suite de l’enterrement de sa tante, elle hérite de ses responsabilités, de son navire et du devoir de prendre soin de sa veuve.

AN 591 | Elle participe pour la première fois au Tveirbinda, y rencontrant Amalrik Hafson pour la seconde fois. Elle ne sut jamais vraiment s’il la reconnut, et n’eut pas vraiment l’occasion de se poser la question au cours de la nuit qui suivit. Quelques mois plus tard naissait de son premier fils, Roald. Elle se chargea de son éducation jusqu’à ce qu’il soit en âge de se séparer d’elle, après quoi elle le confia à son père comme il est de coutume pour les enfants mâles issus du Tveirbinda.

AN 593 | Rencontre avec Amalrik devenu capitaine de la Mort Chantante, lors d’un affrontement au large des côtes de Fálki. Leur combat finit par prendre une toute autre tournure. Naissance de son second fils, Sigvald. Là encore, une fois l’enfant sevré il est confié aux bons soins de son père.

AN 596 | Astrid participe pour la seconde fois au Tveirbinda, où elle fait la rencontre de Gabriel Brynjolfson. Le forgeron lui donne sa première fille, Solveig. Elle apprend la prise de pouvoir de Harding Samrson avec amertume, consciente qu’il lui sera désormais très difficile de voir ses fils sur le sol de Snákr.

AN 598 | Elle accueille favorablement l’arrivée au pouvoir d’Eldrid Systndóttir suite au décès de sa mère, consciente de ses capacités de guerrière, de meneuse et sa volonté d’élever l’île au rang qui lui est dû.


AN 603


FRYSTR

Alors qu'elle se rendait sur Bjǫrn pour rendre visite à la sœur de Gabriel - désireuse de rejoindre Fálki - Astrid tomba nez à nez avec le jeune frère de ce dernier, Svein Brynjolfson, bien décidé à lui mettre des bâtons dans les roues. Entre agressivité et piques acerbes, la discussion qui s'en suivit fut particulièrement houleuse et manqua de peu de finir en pugilat. Éventuellement, la tension finit par retomber, ce qui n'empêcha pas la jeune femme de se promettre d'avoir une discussion avec Gabriel.

En mer, elle fait également la rencontre de Logan Skall, un marchand provenant de Snákr prétextant s'être rendu sur l'île pour faire des affaires. En d'autres temps, elle lui aurait simplement dit de faire demi-tour et lui aurait interdit l'accès à l'île. Sauf qu'il était accompagné de l'une de ses vieilles connaissance, Sigrid Hakondóttir, à qui Astrid avait promis de la laisser visiter l'île. Consciente du risque que cela représentait, elle choisit néanmoins de les laisser traverser, mais demanda toutefois à l'alchimiste de garder un œil sur le Gamallien.

Quelques jours plus tard, elle recroisa leur route. Logan était blessé et Sigrid lui apprit qu’un individu mal intentionné cherche à nuire à l’île et a piégé un griffon pour pousser des harpies à s’en prendre aux habitants de Fálki. Prenant sur elle la décision de les laisser mener l’enquête, Astrid leur offrit des renseignements pour leur permettre de débuter leurs recherches et leur offre gîte et couvert. Pour la remercier, Logan lui fit cadeau d’un œuf de griffon.


REGN

Alors qu’elle faisait la traversée entre Bjǫrn et Fálki, le Fer-de-Lance fut attaqué par des pirates en provenance de Gamall, le vieux continent. Pris de court et en sous-effectif, l’équipage essuya une défaite cuisante qui aurait pu leur coûter la vie sans l’intervention des hommes de la Mort Chantante et du Capitaine Amalrik Hafson. Alors qu’un orage menaçait, Astrid lui proposa de la rejoindre sur un ancien repaire de pêcheur à quelques encablures de leur position. [En cours]

Le Jarl organise de grandes festivités en l’honneur des amitiés entre les îles, et Astrid décida de s’y rendre, désireuse de participer au tournoi qui s’était organisé. Malheureusement, la chance de ne tourna guère en sa faveur, si bien qu’elle fut éliminée à deuxième manche par un Snákrson du nom de Dieter Giptson. En tout état de cause, elle choisit de faire un tour au marché et de dépenser quelques pièces d'argent. [En cours]


Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 7 Déc 2017 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

Famille Sìlfrddóttir




De cendré, au léviathan de sable de cœur.

« Nul n’est si féroce »





Préambule. Caractérisées par la blondeur de leurs cheveux et la profondeur de leurs yeux azuréens, les Sìlfrddóttir sont l’une des plus anciennes familles de l’île, fondatrices fières de leur histoire, dévotieuses et promptes à accomplir leurs devoirs. Lorsqu’elle fut exilée, nombre des partisanes de Sigrún choisirent de la suivre sur l’île du faucon pour s’y établir à ses côtés, s’assurant ainsi une place de choix auprès de leur dirigeante. Sìlfr, fille de Freyja, fut l’une d’elle. Charpentière d’exception, on raconte qu’elle délaissa ses obligations de fille à marier pour construire un navire à même de les porter au-delà des flots et l’exploit de leur traversée – défiant Vatn – est conté encore aujourd’hui au sein que quelques sögur dont l’une d’elle porte le nom de « Saga de Sìlfr ». Les membres de cette famille tirent une grande fierté de leur ascendance, qui témoigne tant de leur attachement à l’île que de leur soutien indéfectible au pouvoir en place ; l’Hǫfuð s’est toujours trouvée dans les bonnes grâces des Sìlfrddóttir, nombre d’entre elles furent d’éminents membres de l'Hyrða ou des conseillères chevronnées qui avaient l’oreille de leur cheffe. Un état de fait que personne n’oserait remettre en question et qui perdure aujourd’hui encore.

De fait, la famille jouit d’une excellente place dans la société de Fálki et son épanouissement repose sur des richesses plus qu’honorables dont elles ne manquent jamais d’arroser l’île, soucieuse de sa pérennité. Leur nom et leurs armoiries sont respectés, et elles sont connues pour fournir tant de guerrières tenaces, de navigatrices talentueuses que de féroces politiciennes depuis de nombreuses générations. Nombre de familles y sont rattachées par des liens de sang, d’alliance ou de mariage et une rumeur populaire dit qu’il n’y a pas un individu de l’île qui ne leur soit pas lié d’une manière ou d’une autre.





Traditions. Comme beaucoup de familles anciennes, les Sìlfrddóttir font grand cas des traditions. Non contentes de suivre celles établies par les Dieux, cette famille a ses propres us et coutumes contre lesquels il est très mal vu d’aller. À dire vrai, nombre d’entre elles – et souvent les plus anciennes – considèrent encore aujourd’hui qu’il s’agit d’une offense envers leur lignage et d’un mauvais présage que d’y faire entorse.

Ainsi, traditionnellement, le premier enfant hérite du devoir de prendre la tête de la famille. Versé dans les arts politiques, il délaisse tôt les enseignements guerriers pour mieux appréhender les rouages de la société, au sein de laquelle il se fait souvent une place de choix au plus près du pouvoir. Le second enfant se destine à la guerre et à la défense de l’île. Son enseignement est, de fait, avant tout militaire, mais depuis toujours les Sìlfrddóttir se sont illustrées de surcroît comme d’excellentes navigatrices. Par commodité, le puîné prend donc en charge ces deux responsabilités. Enfin, le troisième enfant hérite du devoir religieux et est traditionnellement confié aux sœurs de Stjarna, que les Sìlfrddóttir ont choisi comme déesse-guide. Il arrive parfois que les Dieux ne soient pas favorables à l’accession de l’enfant au rang de prêtresse – ce dernier s’oriente alors vers la gestion des nombreuses affaires familiales de Þoka – à l’instar des enfants suivants. S’il n’y en a pas, ces dernières sont confiées à une branche directe de la famille, jusqu’à ce qu’elles puissent revenir à la branche principale. Au cours de l’histoire, peu de membres ont eu à endosser plusieurs rôles, et ces derniers se sont généralement illustrés – en couvrant leur famille de gloire ou d’opprobre.

Craintives du courroux des Dieux, les Sìlfrddóttir sont également des femmes profondément dévotes. Leur acceptation des rites et croyances religieux est absolue, de même que leur foi envers leur déesse-guide. Bien entendu, d’autres divinités ont leurs égards, comme c’est le cas de Vatn que leur naturel navigateur les pousse à révérer. Elles portent souvent des médaillons de bois à l’effigie de leur divinité fétiche, et traditionnellement dispose d’un autel sur leur propre demeure.

Enfin, il est bien vu de ne se lier qu’à un seul homme, qu’il s’agisse d’un mariage ou d’enfants issus de la Tveirbinda. La plupart des Sìlfrddóttir croient fermement qu’avoir des enfants d’hommes différents met en péril l’intégrité de la famille et s’avère une offense envers les Dieux, c’est pourquoi les femmes choisissent généralement un seul partenaire tout au long de leur vie.





Fief. Le fief des Sìlfrddóttir n’est pas situé à la capitale, bien que nombre de ses membres y résident afin de se rapprocher du pouvoir. Originellement afin d’avoir un accès favorisé à leur flotte, les Sìlfrddóttir ont hérité de Sigrún des terres à proximité des côtes de la Baie d’Igunn, où elles habitent aujourd’hui encore. La maison longue n’a plus rien de l’habitation d’alors, s’étant agrandie à mesure que les richesses familiales croissaient. La longère est d’une taille toute à fait raisonnable, bordée de terres cultivables et cultivées et de bois qui leur permettent sans mal de chasser pour se sustenter. Deux dépendances sont situées un peu à l’écart et servent d’étable et de réserve-laiterie. Un puits perce le domaine et leur donne accès à une eau souterraine parfaitement potable.

Ses murs sont fait de bois et soutenus par de la pierre, son toit est fait de tourbes, l’intérieur est parfaitement isolé pour résister au climat capricieux du bord de mer et un plancher isole le sol de la terre battue. Les murs sont percés de fenêtres qui éclairent l’intérieur. Spacieuse, elle est composée d’une pièce lambrissée centrale, l’eldaskáli, qui sert tout à la fois de pièce à vivre et de cuisine. En son sein un foyer de braises tièdes crépite perpétuellement, chauffant la pièce et permettant la cuisson des mets préparés par les servantes ou par les membres de la famille. Ses murs sont bordés de tables lourdes et de bancs qui permettent aux habitantes et aux invités de se reposer.

Une alcôve immédiatement à droite de l’entrée permet le dépôt des armes, des pelisses et des brides et une pièce à gauche, verrouillée la plupart du temps et dont la clé est tenue par la maîtresse de maison, sert de réserve où viandes, poissons et grains sont stockés. Une palissade de bois sépare le hall des chambres communes, un étroit couloir bardé de portes ; Traditionnellement, celle des servantes, celle des aïeules et celle des enfants. Au bout du couloir, une large porte double de bois sépare le reste de la maisonnée de la chambre à coucher où réside la cheffe de famille.




Arbre généalogique


(Cliquez pour agrandir l'arbre généalogique)


1ère génération


Bernhilde Sìlfrddóttir - Grand-mère

Bernhilde est la grand-mère d’Astrid, une femme douce et aimante. En vertu des règles de filiation en vigueur sur l’île, c’est elle qui a hérité des responsabilités inhérentes à l’aînée de la famille. Elle fut longtemps mariée à un Bjǫrnson qui accepta de quitter son île et de vivre sous son autorité et elle mena sa famille d’une main de fer. Aujourd’hui veuve, elle a laissé la main à sa fille aînée et sa principale occupation reste de veiller au bien-être de ses filles, de ses petites-filles et même de son arrière-petite-fille. Malgré son âge avancé, Bernhilde est une femme forte qui n’hésiterait pas à prendre les armes s’il fallait défendre Fálki mais c’est avant tout une soigneuse hors pair qui n’hésite pas à sortir de sa retraite lorsqu’une épidémie survient.

Code couleur : rosybrown

2ème génération


Grunhilde Sìlfrddóttir - Mère

Grunhilde est la mère d’Astrid et celle qui est à l’heure actuelle à la tête de la famille. Elle prend les décisions, arrange les unions, conclut des arrangements et des marchés, sa tâche étant essentiellement de s’assurer que les Sìlfrddóttir jouissent toujours d’une place privilégiée au sein de l’île. Suite au décès de sa fille aînée, Astrid est devenue son héritière, une tâche à laquelle elle essaie de la préparer au mieux mais leurs relations restent difficiles ; L’ayant surtout laissée aux soins de sa sœur et de sa mère, Grunhilde a toujours été plus proche de sa fille Helge que d’Astrid et cela se ressent aujourd’hui. L’amour qu’elle éprouve pour sa fille est absolue, mais elle lui rappelle trop souvent sa défunte sœur plus qu’elle-même, se demandant parfois si elle n’a pas manqué un épisode essentiel de l’éducation de son enfant.

Code couleur : steelblue


Ragnhild Sìlfrddóttir - Tante (décédée)

Ragnhild était l’une des tantes d’Astrid. Sa mère de substitution, son modèle. Elle a plus que quiconque participé à son éducation en la prenant très tôt sur son drakkar pour la former à prendre sa succession en tant que capitaine. Combattante et navigatrice d’exception, c’était une femme charismatique et d’une abnégation sans bornes pour sa famille. Elle savait pondérer la sévérité et l’amour d’une mère, alors pourtant qu’elle n’avait jamais donné naissance à un enfant, Ragnhild a toujours considéré Astrid comme sa propre fille. Adorée de sa mère, de ses sœurs et de ses nièces, son lâche assassinat n’a en rien entaché l’image de la Fálkidottir forte qu’elle était. Des années après, on regrette encore sa disparition et le vide qu’elle a laissé au sein de sa famille. La veuve qu’elle laisse derrière elle a été confiée aux soins d’Astrid, comme il est de coutume que l’héritière prenne soin du parent encore vivant.

Erika Sìlfrddóttir - Tante

Erika est la deuxième tante d’Astrid. Femme replète, bonne vivante et autoritaire, elle est tenancière d’une auberge reconnue au sein de Þoka. Les nombreux enfants qu’elle a eus d’un Bjǫrnson venue la retrouver sur Fálki l’aident à tenir la boutique, qui jouit d’une excellente réputation. Figure maternelle par excellence, Erika n’a eu de cesse de s’opposer à Ragnhild sur la façon dont elle éduquait Astrid, arguant qu’il n’était pas bon pour le développement d’un enfant de passer de passer autant de temps sur un « rafiot humide, austère et dépouillé d’amour » au lieu de jouir du confort et de la chaleur d’une maison. C’est une femme chaleureuse dont on ne peut qu’apprécier la compagnie, auprès de laquelle Astrid aime bien se retrouver entre deux missions au large.

Code couleur : sienna

3ème génération


Helge Sìlfrddóttir - Sœur (décédée)

Helge était la sœur aînée d’Astrid. Jeune femme dans la fleur de l’âge, emportée bien trop tôt par la fièvre qui a ravagé l’île. Elle était celle qui devait diriger la famille lorsque leur mère aurait laissé la place – et à juste titre ; plus belle, plus intelligente, plus douée en relations, plus charismatique, plus éloquente, Helge était la dirigeante par excellente. Ou peut-être Astrid s’était-elle simplement sentie toujours inférieure à elle. Elle avait l’amour inconditionnel de sa mère, et même si l’enfant qu’était Astrid jalousait profondément sa sœur aînée, son amour pour elle n’avait pas de limites. Dire que sa disparition l’a attristé serait être bien en-deçà de la vérité, et savoir qu’elle doit occuper la place vacante laissée par sa sœur est un fardeau plus lourd à porter que n’importe laquelle des responsabilités.

Holda Sìlfrddóttir - Sœur

Holda est la jeune sœur d’Astrid. Douce, généreuse et d’une constitution fragile, elle ne fut pas destinée au combat mais à la prêtrise comme cela est de coutume pour la cadette de la famille. Initiée jeune aux arts religieux, elle a rejoint l’ordre des Sœurs de Stjarna dès que l’occasion lui fut donnée avec une ferveur passionnée. Joie de vivre et charité son ses maîtres mots, la lumière même de la déesse semble peinte sur ses traits harmonieux et délicats. Malgré ses nombreux courtisans, elle a volontiers épousé la religion et officie aujourd’hui dans l’un des plus grands temples dédié à la déesse. Comme sa grand-mère, elle y agit comme guérisseuse auprès des indigents de l’île et officie pour les rites religieux les plus importants.

Code couleur : indianred

4ème génération


Solveig Sìlfrddóttir - Fille

Solveig est sa première fille et son troisième enfant. Née de son union avec Gabriel Brynjolfson, un Bjǫrnson parti pour vivre sur Snákr, l’enfant a été confiée aux soins de sa mère comme cela est de coutume pour les enfants issus du Tveirbinda. Dernière-née de des Sìlfrddóttir, elle fut largement choyée par ses aïeules, aussi n’est-il pas étonnant qu’on la décrive aujourd’hui comme un enfant boudeur, capricieux et indépendant. Il n’y a personne qui compte plus pour Astrid que sa fille, et elle remuerait le ciel et la terre pour elle. En grandissant, la ressemblance de la jeune fille avec son père s’affirme, mais il semblerait que son caractère emprunte largement à celui de sa mère.

Code couleur : teal

Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 7 Déc 2017 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

De l'autre côté de la mer...






2ème génération


Arnvald Erikson - Père

Arnvald est son père, un homme de noble lignage, froid et austère qu’elle n’a vu qu’à de très rares occasions. Il s’est lié à sa mère à plusieurs reprises lors de la Tveirbinda rituelle, lui donnant deux frères dont elle ignore tout, si bien qu’il lui serait impossible de les reconnaître si leurs chemins venaient à se croiser, ainsi que deux sœurs. À demeure sur Snákr, il est très probable qu’il se soit marié et ait enfanté de nombreux descendants dont Astrid ne sait rien.

3ème génération


Eyyolf Erikson - Frère aîné

Eyyolf est l’un de ses deux frères et l’aîné de la fratrie. Elle ne sait rien de lui si ce n’est des rumeurs dont elle a entendu parler lors de ses quelques séjours sur l’île ; Il serait un chasseur réputé de Snákr, vendant le fruit de ses chasses au plus offrant, également connu pour ses nombreuses femmes-écumes et sa descendance prolifique.


Ivar Erikson - Frère aîné (disparu)

Ivar était l’un de ses deux frères aînés et le puîné d’Arnvald et Grunhilde. Comme Eyyolf, elle ne sait que peu de choses de lui. D’un caractère ombrageux, c’était un homme colérique et violent qui n’hésitait jamais à verser le sang. Il a disparu lors d’un raid sur les côtes de Gamall. Aujourd’hui, nul ne sait ce qu’il est devenu.

4ème génération


Roald Hafson - Fils aîné

Roald est son premier né. Né de son union avec Amalrik Hafson, un Snákrson capitaine de drakkar comme elle, l’enfant a été confié aux soins de son père comme cela est de coutume pour les enfants mâles issus du Tveirbinda. Elle n’a, de fait, pas réellement eu l’occasion de le voir grandir, mais il est avéré que l’enfant ressemble bien plus à son père qu’à elle, et qu’il emprunte aussi largement de son caractère atrabilaire. Par ailleurs, il voue à ce dernier un profond mépris et lui préfère largement sa mère, ce qui exaspère chacun de ses deux parents qui n’y voient pas de bons présages. Profondément attachée à ses fils, Astrid ne perd jamais une occasion de se rendre sur l’île pour les voir ou ne manque jamais d’inviter leur père sur Fálki.


Sigvald Hafson - Fils puîné

Sigvald est son puîné. Comme son aîné, Sigvald est né de l’union entre Astrid et Amalrik et l’enfant a été confié aux soins de son père comme cela est de coutume pour les enfants mâles issus du Tveirbinda. Contrairement à Roald, l’enfant lui ressemble d’avantage qu’il ne ressemble à Amalrik. D’un caractère doux et affable, chacun de ses parents craint son avenir sur Snákr s’il ne vient pas à s’affirmer un peu. Il aime également chacun de ses deux parents, et peine encore à comprendre pourquoi il ne peut pas vivre aussi avec sa mère. Profondément attachée à ses fils, Astrid ne perd jamais une occasion de se rendre sur l’île pour les voir ou ne manque jamais d’inviter leur père sur Fálki.




Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 8 Déc 2017 - 13:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

Flotte et équipages


Le Fer-de-Lance




Le Fer-de-Lance est un snekkar dédié à la guerre aux mains de la famille Sìlfrddóttir depuis des générations. Il fut construit par Sonja Sìlfrddóttir en l’an 500, afin de participer activement à la défense des côtes de l’île, alors ravagées par des pillages incessants des Snákrson. Elle fit appel à l’une des meilleures charpentières de l’île et ne lésina pas sur les moyens pour construire un ouvrage à l’épreuve du temps. Contre l’avis de sa mère, la jeune femme réunit ensuite un équipage de novices, de guerrières et de civiles pour aller combattre l’envahisseur.

Sous la bannière bicolore, les Fálkidottir s’élancèrent à l’assaut des guerriers et se battirent avec la rage des filles, des mères, des sœurs à qui un proche avait été arraché. Le combat fut rude et vit la mort de nombreuses combattantes mais à l’aube de l’an 501, l’île était libéré de la présence des Snákrson. La fille de Sonja, qui avait perdu sa mère pendant la bataille, décida de lui rendre hommage en faisant rapatrier sur l’île l’épave du Fer-de-Lance dont elle fit orner la proue d’une statue à l’effigie de sa mère. Une fois restauré, il participa activement à la défense des côtes de l’île chaque fois que cette dernière s’avérait menacée, et il fut de coutume dès lors que le deuxième enfant de chaque matriarche soit versé dans l’art de la navigation et dans celui de la guerre.

Le Fer-de-Lance est un bateau conçu pour la guerre et pour les voyages. Il est fait de matériaux solides et coûteux plus que légers, ce qui le rend peu maniable mais stable, y compris par mauvais temps – un avantage certain au vu du temps instable de la mer de l’est. D’une vingtaine de mètres de long, le Fer-de-Lance est propulsé par la force d’une large voile carrée bicolore, mais peut-être également propulsée par les avirons qui bordent ses flancs. À raison d’un marin par rame, le navire peut accueillir quarante rameuses et une trentaine de combattantes supplémentaires sans perdre en vélocité du fait du profil effilé de sa coque. Le mât peut se rétracter pour éviter la prise au vent, pour se faufiler dans les grottes étroites qui percent les falaises de l’île ou pour se déplacer avec discrétion.

Des tentes de cuir sont tendues au-dessus des bancs pour permettre aux rameuses de se protéger des intempéries, tandis que des couches de cuir sont aménagées dans un espace permettant d’accueillir deux personnes, sous les bancs. Seule la capitaine dispose d’une petite cabine personnelle aménagée sobrement, depuis laquelle elle gère les itinéraires de voyage. Deux larges torches à huile se trouvent à l’avant et à l’arrière du navire, permettant d’éclairer l’équipage en tout temps.

Des boucliers ronds et ornés des emblèmes des familles servant sur le Fer-de-Lance ornent les flancs du navire, mais rien n’attire plus le regard que la figure de proue. D’une hauteur de trois mètres, le visage sculpté et ravagé par le temps et par le sel n’a d’humain que la forme, et il n’est plus possible d’y distinguer les traits. Dans sa main droite, la statue porte une lance au fer en métal dont la hampe est gravée de motifs indistincts, tandis que sa main gauche porte un bouclier circulaire fendu lors d’un affrontement. Enfin, la tête de la figure est ornée d’un casque de métal orné de cornes fait sur mesure, pesant à lui seul plusieurs centaines de livres.





Membres principaux de l'équipage


Aslaug Oleivdottir - Seconde

Aslaug est l’une de ses deux femmes de confiance. Née sur Fálki d’une ancienne famille alliée des Sìlfrddóttir, elle la connaît depuis des années et il lui fut tout naturel de rejoindre l’équipage du Fer-de-Lance lorsque l’occasion lui fut donnée. À dire vrai, elle fut l’un des premier soutiens d’Astrid, devenue Capitaine, dans sa quête de vengeance. Elle accepta sans une hésitation et les deux femmes nouent depuis une relation de franchise, de confiance et de loyauté absolue. Quelles que soient ses décisions, elle a son soutien et transmet ses ordres mais n’hésite pas non plus à lui dire lorsque les choses méritent d’être dites. S’il est une personne entre les mains de qui la Fálkidottir pourrait remettre sa vie, c’est bien entre les siennes.

Code couleur : navy

Siv Thoradottir - Contremaîtresse

Autre femme de confiance, Siv est la contremaîtresse du Fer-de-Lance. Egalement originaire de Fálki et également issue d’une ancienne famille de l’île. Bravant la volonté de la cheffe de famille, elle fut l’une des premières à s’allier Astrid lorsqu’il fallut venger la mort de la précédente Capitaine. Sur le drakkar, elle s’occupe de gérer les manœuvres maritimes et reçoit ses ordres d’Astrid ou d’Aslaug, même si cette dernière la considère en réalité sur un pied d’égalité avec elle. À l’instar de cette dernière, la relation qui lie la Capitaine du Fer-de-Lance à sa contremaîtresse est indéfectible. Depuis que l’un d’entre eux a enlevé et tué sa femme, elle voue une haine féroce, dévorante, envers les Snákrson qu’elle se donne à cœur joie de massacrer lorsqu’un combat éclate, en mer ou sur terre.

Code couleur : darkslategray

Sua « Doigts Agiles » - Guérisseuse

Sua est une Gamallienne que l’équipage du Fer-de-Lance a sauvé d’une attaque pirate quelques années auparavant. Elle était à l’origine la fille d’un riche marchand du continent, et destinée à hériter d’une grande fortune, mais la cupidité et les jalousies familiales ont poussé sa demi-sœur à vouloir les faire disparaître elle et son père pour pouvoir hériter à sa place. Elle a anonymement engagé des pirates pour les attaquer pendant l’une des traversées en direction de Fálki et Sua n’a dû sa survie qu’à l’intervention d’Astrid. Consciente qu’elle a tout perdu et que retourner à Gamall lui était impossible, la jeune a décidé de rester sur Fálki où elle officie comme guérisseuse sur le Fer-de-Lance.

Code couleur : mediumseagreen

Sollaug Tuvadottir - Charpentière

Sollaug est la charpentière attitrée du Fer-de-Lance. Il n’est personne d’autre à qui Astrid confierait son navire. Originaire de Snákr, la jeune femme se savait talentueuse et a choisi de quitter l’île pour mieux laisser parler son talent, la charpenterie étant traditionnellement un métier d’homme. Elle a fait la rencontre d’Astrid après que cette dernière ait posté une annonce demandant les services d’un constructeur talentueux pour remettre à flots son drakkar, endommagé pendant une attaque de Snákrson. D’abord sceptique de laisser son navire entre les mains d’une native de cette île maudite, Astrid dut rapidement convenir que son talent était sans pareil. Elle l’a alors embauchée pour s’occuper personnellement du Fer-de-Lance.

Code couleur : saddlebrown

Ranveig Ranveigdottir- Guerrière et rameuse

Ranveig est l’une des guerrières et rameuses du Fer-de-Lance. D’un tempérament calme et mesuré, c'est une mère de famille aimante et pourtant l’une des combattantes les plus redoutables et les plus féroces qu’Astrid connaisse. Sur le champ de bataille, c’est tout simplement une furie, laissant tomber sur ses ennemis une pluie de sang et d’aucuns (des mauvaises langues à ne pas en douter) n’hésitent pas à dire qu’elle est l’engeance d’un homme fou et d’une harpie. Des racontars, sans nul doute, mais il faut avouer qu’elle n’a pas son pareil au combat... Douce et tolérante, elle est l’une des seules femmes de l'équipage qui apprécient le Capitaine de la Mort Chantante et père des fils d’Astrid, Amalrik Hafson.

Code couleur : darkred

Oddrun Valfriddotir - Guerrière et rameuse

Oddrun est un homme coincé dans le corps d’une femme ; C’est du moins ce que disent ceux qui osent demander ses faveurs. Violente, vulgaire et à l’hygiène douteuse, elle a le rire gras des hommes et également leurs manières. Bonne vivante et rieuse, Oddrun aime la boisson, les femmes et n’a pas son pareil lorsqu’il est question de se battre. Misandre, elle méprise les hommes quels qu’ils soient. Astrid a eu la « chance » de faire sa rencontre lorsqu’elle était en déplacement à Bjǫrn et en faisait halte dans une auberge bondée. Alors qu’une rixe éclatait, elle eut la surprise de voir une Oddrun complètement soûle tenir tête à trois gaillards sans aucun mal. Une fois décuvée, c’est tout naturellement qu’elle lui a proposé d’entrer à son service.

Code couleur : dimgray

Jorhild Odindottir - Guerrière et rameuse

Jorhild est la dernière à avoir rejoint le Fer-de-Lance et la petite cousine éloignée de la Capitaine du Fer-de-Lance. Malgré sa carrure, c’est une très jeune femme qui s’est fait bannir de l'Hyrða à cause de son comportement sanguin et haineux. Car au lieu de prôner l’équilibre et la paix, la belle prêche la violence, la guerre, la supériorité de Fálki en tout temps et se sert de son don de change-peaux pour faire le mal plutôt que le bien. Par ailleurs, elle renie les Dieux ouvertement, et ses frasques régulières à l’encontre de l’Hǫfuð ne manquent jamais d’attirer l’attention des autorités sur elle. Astrid essaie toujours de la ramener dans le droit chemin et pense qu’en lui offrant un but à accomplir et un avenir, elle peut faire taire son esprit de rébellion. Mais il faut avouer qu’elle a à peine plus de respect pour son Capitaine que pour le reste du monde...

Code couleur : crimson


Et nombre d'autres guerrières et rameuses.




Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 8 Déc 2017 - 13:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

Compagnons


Njóla
Njóla est un faucon pèlerin que la jeune femme a apprivoisé après la mort de son précédent compagnon. Contrairement à ce dernier, Njóla ne lui a pas été offerte ; Astrid a croisé sa route un jour qu’elle se rendait à la capitale de Fálki et que l’oisillon s’était fait prendre dans un piège. Elle a pris soin d’elle pendant plusieurs jours, et les jours se sont rapidement mués en années. Après l’avoir soignée, la jeune femme l’a élevée pour en faire un oiseau de proie des plus redoutables, un messager exemplaire et une compagne fidèle qui ne l’a plus jamais quittée sur terre, en mer ou dans les airs. Des espaces lui sont aménagés sur le Fer-de-Lance, où elle sert de relais avec les îles, et au sein de la demeure des Sìlfrddóttir. Par ailleurs, Astrid se fait fort de porter un brassard de cuir de façon à lui permettre de se poser dès qu’elle le désire car l’oiseau est libre en tout temps. Malgré cela, elle semble faire le choix de suivre sa maîtresse et de ne jamais trop s’en éloigner. Son plumage est d’un brun chaud et moucheté de blanc, ses yeux sont deux fentes d’un doré intense qui reflètent tout à la fois son intelligence et son attachement aux Sìlfrddóttir.


Tungl
Tungl est une petite peste. Le jeune chat est un cadeau de sa sœur cadette pour Astrid, nommé ainsi en l’honneur de la blancheur de sa robe qui n’est pas sans rappeler celle de l’astre lunaire. D’un blanc veiné de gris, ses prunelles bleues sont perçantes et transpirent la sournoiserie. Il est résident de la demeure des Sìlfrddóttir, sur laquelle il règne en maître lorsque les Fálkidottir en sont absentes. Chasseur invétéré, Tungl est un exterminateur appliqué qui refuse de laisser son territoire être envahi par quelque vermine que ce soit. S’il aime chacune des femmes de cette famille, son aversion envers les autres mâles que lui-même est profonde, et il n’est pas rare de le voir montrer des signes d’agressivité envers leurs éventuels visiteurs masculins. Possessif et jaloux, Tungl ne perd jamais une occasion d’attirer l’attention de ses maîtresses pour tromper l’ennui ou simplement pour le plaisir d’ignorer les réprimandes qui lui sont faites.



Ragna
Ragna est un bébé griffon qui lui a été offert par Logan Skall en guise de remerciements, mais surtout parce qu'il était persuadé que c'était entre ses mains que l’œuf avait les meilleures chances d'éclore. Force est de constater qu'il avait raison, car elle naquit aux premiers jours de Tré, l'arbre, le renouveau. Ragna est un griffon femelle qui fait déjà plusieurs kilos et qui passe l'essentiel de ses journées à manger, dormir et tendre des embuscades à Tungl qui n'apprécie guère cette intrusion insidieuse sur son territoire. Njóla, elle, semble avoir adopté la nouvelle venue et bien qu'elle soit largement plus petite que cette dernière, elle n'hésite pas à lui apporter des proies, broyer ses aliments, la nourrir et la nettoyer. Si bien qu'elle s'occupe de Ragna mieux que n'importe quelle fauconnière ne le ferait ! Aux dires des professionnelles de l'île, il semblerait qu'elle grandisse à vue d’œil et sera déjà d'une belle taille d'ici la fin Dagr, atteignant sa taille adulte dès le début de Bragþáttr.


Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 8 Déc 2017 - 13:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

Serviteurs et alliés





Nagesa M'Boku - Dame de compagnie

Nagesa est une femme originaire de Gamall. Après avoir entendu parler de Kolmen Kirosi et désireuse d’échapper à un mariage forcé orchestré par son oncle, la jeune femme a pris clandestinement un navire à destination de Fálki dans le but refaire sa vie là-bas. Sans le sou, sans connaissance sur l’île et subsistant grâce à la bonté des Fálkidottir et des sœurs de Stjarna, elle a erré dans les rues de la capitale pendant quelques temps avant de faire la rencontre d’Astrid Sìlfrddóttir. Cette dernière, surprise par la distinction et l’érudition de Nagesa, lui a proposé d’en faire sa dame de compagnie. Elle est nourrie, logée et payée par les Sìlfrddóttir qui la traitent comme un membre de la famille à part entière et jouit d’une totale liberté de mouvement. Si elle n’a pas les droits d’une Fálkidottir, elle n’en est pas moins heureuse de son sort et reconnaissante envers Astrid qui lui a offert une opportunité de refaire sa vie loin des carcans familiaux.

Code couleur : Mediumvioletred

Hjartrud Sifdottir - Servante

Hjartrud est, comme sa mère avant elle, une femme d’entretien au service des Sìlfrddóttir ce dont elle retire une grande fierté, considérant que chacun doit servir les autres à la hauteur de ses capacités. À ses yeux, être au service d’une famille comme celle des Sìlfrddóttir vaut tout aussi bien que de se battre pour son île. Aussi, après avoir reçu l’enseignement commun des enfants sur Fálki, la jeune femme a fait le choix de rester auprès de la famille d’Astrid et y officie depuis comme servante. Considérée comme un membre de la famille à part entière, Hjatrud se satisfait pleinement de son sort, se sachant protégée et gagnant assez d’argent pour pouvoir subvenir aux besoins de son aïeule. Issue d’un milieu pauvre, Hjartrud est une personne douce et consciente de sa faiblesse d’esprit, ce qui n'en fait pas moins une femme attachante, naïve mais loyale au-delà de toute mesure.

Code couleur : Tomato

Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 8 Déc 2017 - 13:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar

Falki - Guerrier
Infos de base

Capitaine du Fer-de-Lance

∞ Nombre de messages : 1537
∞ Nombre de messages RP : 44
∞ Âge du personnage : 30 ans
∞ Caste : Guerriers
∞ Métier : Capitaine de drakkar
∞ Statut : Célibataire
∞ Liens rapides :

Statut RP : ouvert (0/2)

1 rose de Sigrid, 4 rose de Logan, 3 rose du non-époux ❤️ Merci !
Fiche RPG
Feuille de personnage
Niveau de l'aptitude:
4/10  (4/10)
Niveau de renommée:
3/10  (3/10)
Description sommaire:

Possessions


Épée en fer
C’est une épée en fer des plus simples, mais elle n’en reste pas moins un compagnon fidèle d’Astrid. La jeune femme en a fait l’acquisition il y a plusieurs années de cela auprès d’une forgeronne de Fálki, et même s’il ne s’agit pas de l’arme la plus raffinée qui soit, elle y apporte un soin tout particulier en l’huilant régulièrement et en la retapant de temps à autre. Il est aisé de remarquer qu’elle n’est pas forgée avec soin, pour ne pas dire qu’elle est grossière, qu’elle est usée et qu’elle a été effilée à de nombreuses reprises, mais elle n’en reste pas moins une arme fiable et solide qui tranche aussi aisément dans la chair que n’importe quelle autre épée. Rien de moins que ce la Capitaine du Fer-de-Lance attend d’une arme telle que celle-ci.

Statuette de Stjarna
Astrid étant une femme particulièrement pieuse et superstitieuse, elle a fait sculpter une statuette de sa déesse-guide, Stjarna, de manière à toujours pouvoir la conserver sur elle, fermement convaincue qu’elle lui apportera chance et fortune. Elle l’a fait confectionner sur mesure à un ébéniste de l’île lorsqu’elle est devenue Capitaine du Fer-de-Lance. La statuette se présente très simplement sous la forme d’un médaillon en bois d’Ogivier à l’effigie de la déesse dont le haut est orné d’un anneau de fer qui permet de la porter en pendentif. Mais la jeune femme la garde essentiellement sur elle en la glissant dans des poches intérieures de ses manches spécialement cousues à cette fin.

Revenir en haut Aller en bas



Maiden of the High Seas
Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse.



Journal de bord du capitaine Sìlfrddóttir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Code pour votre journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kolmen Kirosi :: Journal personnel-